BFMTV

La gaffe de Biden qui arrange Romney

-

- - -

Alors que l'heure du débat télévisé opposant Barack Obama à Mitt Romney approche à grands pas, le colistier du candidat démocrate a gaffé sur l'état de la classe moyenne depuis quatre ans, ce qui n'a pas manqué de faire réagir les républicains.

Sans le vouloir, Joe Biden a tendu une perche aux républicains. Au cours d'un discours de campagne prononcé mardi à Charlotte, en Caroline du Nord, le vice-président et colistier d'Obama a fait une gaffe que l'opposition s'est empressée d'attraper au vol.

Lancé dans une diatribe sur la défense de la classe moyenne et les augmentations d'impôts envisagées par le camp républicain s'il accède à la Maison Blanche, Joe Biden a évoqué une classe moyenne "dévastée ces quatre dernières années". "Comment peuvent-ils justifier une augmentation des impôts sur une classe moyenne qui a été dévastée ces quatre dernières années ?", a-t-il lancé.

Une référence temporelle qui correspond à l'arrivée au pouvoir de Barack Obama, fin 2008. Cette sortie, probablement involontaire, du coéquipier du candidat démocrate tombe à pic pour le camp Romney.

Du pain béni pour le camp adverse

Car, quelques heures avant le fameux débat télévisé opposant les deux candidats à la Maison Blanche, la guerre entre les deux camps fait rage. Et la gaffe de Biden pourrait bien donner du fil à retordre à Obama, pendant le débat.

Le camp Romney s'est d'ailleurs empressé de surfer sur ce dérapage. Notamment sur Twitter.

"Je suis d'accord avec Joe Biden, la classe moyenne a été décimée ces quatre dernières années, c'est pourquoi nous avons besoin d'un changement en novembre", a immédiatement posté l'équipe de campagne de Romney sur le compte Twitter officiel du candidat.

De son côté, Paul Ryan, colistier de Romney, en déplacement dans l'Iowa, a commenté : "Le vice-président Biden vient de dire que les classes moyennes, ces quatre dernières années, avaient été 'accablées'. Nous sommes d'accord".

Biden tente de rattraper le coup

Conscient de son faux pas, Joe Biden a profité d'un second discours, prononcé plus tard dans la journée de mardi à Asheville, toujours en Caroline du Nord, pour se rattraper.

En attestent les tweets postés pendant son allocution, par son équipe de campagne. "La classe moyenne a été décimée par les politiques soutenues par Romney et Ryan", pouvait-on lire.

Ou encore, un peu plus tard : "Nous avons réduit les impôts de toute la classe moyenne - 3600 dollars pour la famille moyenne".

Le clan démocrate relativise

Le clan Obama a tenté de calmer le jeu en donnant une réaction officielle à cette gaffe de Biden.

"Le vice-président l'a dit depuis le début de l'année, et encore une fois dans ses déclarations aujourd'hui : la classe moyenne a subi des coups très durs à cause des politiques de Bush qui ont fait s'effondrer notre économie", ont notamment indiqué les démocrates, accusant les républicains de se livrer à "une attaque désespérée" et de sortir les propos de Joe Biden de leur contexte.

Sujet vidéo : Igor Sahiri

Adrienne Sigel