BFMTV

L'identité du porteur de la mallette nucléaire révélée par un invité de Donald Trump

Richard DeAgazio (à droite) a posté sur son Facebook une photo le montrant avec un homme présenté comme le porteur de la mallette nucléaire.

Richard DeAgazio (à droite) a posté sur son Facebook une photo le montrant avec un homme présenté comme le porteur de la mallette nucléaire. - Capture d'écran ; montage BFMTV.com

Un homme d'affaires présent samedi soir à Mar-a-Lago, la résidence de Donald Trump en Floride, pour la réception en l'honneur du Premier ministre japonais Shinzo Abe, a posté des photos le montrant avec un homme qu'il présente comme le porteur de la mallette nucléaire des Etats-Unis. Son compte Facebook a depuis été supprimé.

Son visage et son nom n'auraient pas dû être connus, ils ont pourtant été exposés à tous, sur Facebook. Samedi soir, un membre du club privé de Donald Trump, présent au dîner organisé à Mar-a-Lago, la résidence du président américain en Floride en l'honneur du Premier ministre japonais Shinzo Abe, a commis une erreur impensable.

"Voilà Rick, il porte la mallette nucléaire"

Cet invité, Richard DeAgazio, un ancien homme d'affaires de 72 ans originaire de Boston, et supporter de Donald Trump, a posté des photos sur son compte Facebook sur lesquelles il pose en compagnie d'un certain "Rick", qu'il présente comme l'homme chargé de porter la mallette nucléaire, rapporte le site Raw Story.

Cette fameuse mallette renferme les éléments permettant au président américain d'autoriser une attaque nucléaire, lorsqu'il est en déplacement, loin de la Maison Blanche et de sa salle de crise. Elle est généralement portée par un militaire, assistant du chef de l'Etat. 

"Voilà Rick. Il porte la mallette nucléaire", a ainsi écrit Richard DeAgazio sur son compte Facebook, supprimé depuis. Sur les photos, le porteur de la mallette en question apparaît non flouté, de face, et est également montré en train de porter la valise. Il est donc clairement identifiable. Malgré la suppression de la publication, plusieurs captures d'écran ont circulé sur Internet en l'espace de quelques heures.

Une menace pour la sécurité nationale?

Interrogé par le Washington Post, Richard DeAgazio, qui a également posté plusieurs photos montrant Donald Trump ce même soir, dit avoir rejoint le club de Mar-a-Lago il y a trois mois, après avoir pris sa retraite. Il a assuré au journal que le militaire ne lui avait révélé aucune information secrète. "Il ne m'a rien dit", a-t-il affirmé, ajoutant s'être lui-même renseigné sur Wikipédia sur ce qu'était la mallette nucléaire.

D'après le site Buzzfeed, qui a interrogé un officiel de la Défense américaine, montrer le visage du porteur de la mallette n'est pas illégal, ou ne va pas à l'encontre du protocole. Le site rappelle d'ailleurs que ce militaire voyageant sans cesse avec le président américain, il se retrouve fréquemment dans le cadre des photographes.

Mais comme l'explique un membre de la Défense au site d'information, la règle officieuse, pour tous les militaires américains assistant des élus, est de "faire profil bas". "Ce n'est pas pour nous. C'est pour notre mission et les gens que nous servons", justifie-t-il. Peu de risque donc, que cette simple photo ne représente une menace directe pour la sécurité des Etats-Unis. 

Adrienne Sigel