BFMTV

Fusillade de Newtown : toute une ville solidaire face à l’horreur

A Newtown dans le Connecticut, les habitants solidaires après la fusillade de l'école Sandy Hook, le 14 décembre 2012.

A Newtown dans le Connecticut, les habitants solidaires après la fusillade de l'école Sandy Hook, le 14 décembre 2012. - -

Depuis la fusillade qui a fait 27 morts, dont 20 enfants, dans l’école Sandy Hook de Newtown, vendredi dans le Connecticut, un véritable élan de solidarité a rapproché les habitants de cette communauté.

Dans cette petite ville du Connecticut, tout le monde se connaissait. La terrible fusillade qui a fait 27 victimes, dont le tueur Adam Lanza, vendredi 14 décembre à Newtown, a renforcé les liens qui unissaient les habitants de cette petite ville de 27.000 habitants du Connecticut.

Lundi, les funérailles des deux premières victimes, toutes deux âgées de 6 ans, ont eu lieu. Aucune école de la ville n’était ouverte.

Des chiens pour réconforter les proches des victimes

A chacun sa manière pour témoigner sa solidarité et son soutien. Certains magasins, par exemple, reversent une partie de leur recette aux proches des victimes, comme une boutique de souvenirs qui y consacre 25 % de son chiffre d’affaires.

D’autres passent par des formes de thérapie originales : une association a ainsi mis à disposition des chiens dressés pour réconforter les personnes traumatisées en temps de crise.

Il est aussi des gestes tout simples, comme ceux de ce jeune lycéen qui passe sa journée devant l’école Sandy Hook à rallumer les cierges éteints par le mauvais temps.

>> Lire aussi notre article : Fusillade aux Etats-Unis : Newtown sous le choc