BFMTV

Etats-Unis: une fusillade de masse par jour en moyenne pour 2015

Des officier de police traquent les suspects de la tuerie de San Bernardino le 2 décembre. Les suspects seront abattus à l'issue d'une longue fusillade.

Des officier de police traquent les suspects de la tuerie de San Bernardino le 2 décembre. Les suspects seront abattus à l'issue d'une longue fusillade. - Patrick T. Fallon - AFP

CARTE INTERACTIVE - La tuerie de San Bernardino est la dernière d'une longue et triste liste: en 2015 seulement, les Etats-Unis ont connu 353 fusillades de masse, causant la mort de 462 personnes et faisant 1.312 blessés.

La tuerie perpétrée ce 2 décembre dans un centre social de San Bernardino, en Californie, a fait 14 morts et 17 blessés. Il s'agit de la plus meurtrière depuis l'attaque de l'école Sandy Hook de Newtown, le 14 décembre 2012. Alors que l'on s'interroge encore sur les motivations des assaillants, deux suspects ont été abattus par la police peu de temps après cette nouvelle attaque, qui relance une fois encore le débat sur la violence par armes à feu aux Etats-Unis. 

"Nous avons un nombre de fusillades sans équivalent dans le monde", déplorait Barack Obama quelques heures après le drame sur CBS. A regarder l'accumulation des tueries de masse (mass shootings) qui endeuillent le pays, les chiffres ne peuvent que lui donner raison. 

Nombre de morts vs nombre de victimes

La définition officielle de la tuerie de masse a beaucoup évolué dans le temps. A partir de deux, trois ou quatre morts, dans une période de temps déterminée... Le FBI s'est longuement interrogé sur la question et a fini par conclure qu'il fallait au moins quatre meurtres pour que l'on parle de tuerie de masse. Suivant cette définition, pas moins de 41 fusillades ont éclaté en 2015. Presque une par semaine.

Ce décompte est toutefois très contesté, notamment par les militants anti-armes à feu. Une fusillade de masse ne devrait-elle pas être considérée comme telle même si l'assaillant ne parvient pas à tuer tous ceux qu'il a visés? Répondant positivement à cette question, ils ont établi leurs propres critères. Une fusillade est considérée comme une fusillade de masse à partir du moment où elle fait non pas quatre morts mais quatre victimes, qu'elles aient été tuées ou blessées.

Petit à petit, cette dernière définition s'est imposée dans les médias américains au détriment de la méthode officielle. Dès lors, les chiffres sont radicalement différents: le bilan de 2015 s'élève alors à 462 morts et 1.312 blessés.

353 fusillades de masse en 2015

Les militants qui animent le site Mass Shooting Tracker se sont donné pour mission de recenser toutes les fusillades de masse qui se produisent sur le territoire américain selon cette définition. Selon leur relevé, ce n'est pas 41 mais 353 fusillades de masse qui ont éclaté en 2015 (accéder aux données).

En plaçant ces 294 fusillades sur une carte, on obtient un aperçu de leur nombre et de leur concentration géographique. Leur couleur correspond aux nombres de victimes touchées, mortes ou blessées. La plupart des points en jaune sont des fusillades qui ont échappé aux statistiques du FBI, qu'elles aient fait 8 blessés, comme le 21 août à Durham, ou 11, comme le 20 juin à Detroit.

En moyenne, on arrive à une fusillade de masse par jour durant l'année 2015. Comme on peut le voir dans la visualisation ci-dessous, il y a eu moins de jours sans tuerie que de jours avec, avec un pic le 13 juin. Ce jour-là a connu six fusillades de masse à Oklahoma City, New York, Tulsa, Colombus, Saint-Louis et Fayette County. Soit 5 morts et 22 blessés pour cette seule journée.