BFMTV

Etats-Unis: les secours lui raccrochent au nez, son ami meurt dans ses bras

Jaydon Chavez-Silver, 17 ans, est mort des suites de ses blessures.

Jaydon Chavez-Silver, 17 ans, est mort des suites de ses blessures. - Facebook - We remember Jaydon Chavez-Silver - Montage BFMTV.com

Une jeune femme a tenté de réanimer son ami, blessé par balle dans une fusillade à Albuquerque, au Nouveau-Mexique. Alors que la victime était en train de mourir dans ses bras, l’opérateur du 911, le numéro des urgences aux Etats-Unis, lui a raccroché au nez. L’adolescent est mort quelques minutes plus tard.

Nuit du 26 juin à Albuquerque, aux Etats-Unis. Jaydon Chavez-Silver, 17 ans, se fait tirer dessus en pleine rue. Une amie du jeune homme, paniquée, appelle le numéro d'appel d’urgence, le 911, pour demander de l’aide. L’enregistrement audio de son appel désespéré, dévoilé mardi par le quotidien local L'Albuquerque Journal, est sidérant. 

On y entend Esperanza Quintero, 18 ans, expliquer la voix étranglée par l’émotion qu’elle tente une réanimation cardiaque sur son partenaire gravement blessé. L’opérateur du 911 lui demande si la victime respire encore. "A peine" répond-elle, avant de s'adresser à son ami, pour tenter de le maintenir en vie. "Prends une autre respiration, encore une autre. C'est bien Jaydon. Une nouvelle respiration. Continue Jaydon".

"Je ne vais plus vous aider"

Une nouvelle fois, l’opérateur du 911 demande si la victime respire encore. "A peine", s’emporte la jeune femme affolée. "Combien de p*** de fois je vais devoir le dire!" Une phrase qui n’a pas du tout plu à l’opérateur, qui s’est mis en colère:

- "Bon, vous savez quoi madame? Vous semblez pouvoir vous occuper de ça toute seule on dirait. Je ne vais plus vous aider. Ok?"

- "Non, mon ami est en train de mourir", supplie Esperanza Quintero.
Mais l’opérateur lui raccroche au nez. Jaydon Chavez-Silver meurt quelques minutes plus tard dans les bras de son amie impuissante.

L'opérateur a démissionné

Dans une conférence de presse donnée mercredi, le chef des pompiers d’Albuquerque, David Downey, a fait savoir que l’opérateur, Matthew Sanchez, avait donné sa démission après avoir été suspendu de ses fonctions.

Interrogé par la chaîne de télévision locale Koat7, David Downey a dénoncé "un acte impardonnable".

"On ne peut pas appeler les secours et être traité de cette façon", s’est-il indigné. "Nous sommes là pour aider les gens qui nous appellent à gérer leur frustration et leur problème, pas pour les aggraver".

Précisant qu’une enquête était en cours, le chef des pompiers a annoncé la mise en place d’une série d’examens des procédures d’urgence et de la formation des opérateurs du 911.
C. P.