BFMTV

Etats-Unis : du poison envoyé à Barack Obama, un suspect arrêté

Les enquêteurs ont fait le rapprochement avec un imitateur d'Elvis Presley qui signait sur des forums sur la même façon que sur les lettres.

Les enquêteurs ont fait le rapprochement avec un imitateur d'Elvis Presley qui signait sur des forums sur la même façon que sur les lettres. - -

Aux Etats-Unis, trois lettres contenant de la ricine, un violent poison, ont été envoyées à des responsables politiques, dont Barack Obama. Un suspect a été arrêté.

Il aurait voulu signer son attaque, et c’est ce qui l’a confondu. Mercredi, un suspect a été arrêté dans l'Etat du Mississippi après les lettres contenant de la ricine, un poison violent, envoyées à plusieurs responsables américains dont le président Barack Obama, a annoncé le FBI. Les lettres empoisonnées adressées à Barack Obama ainsi qu'au sénateur républicain Roger Wicker et à un responsable de la justice du Mississippi portaient les initiales « KC », selon le FBI, et les enveloppes étaient frappées du cachet de poste de Memphis, dans le Tennessee, avec la date du 8 avril. Mais deux d’entre elles contenaient une même formule : « Je suis KC et j'approuve ce message », selon un document du FBI. Les enquêteurs ont alors fait le rapprochement avec un certain Kevin Curtis, imitateur d'Elvis Presley, qui, sur un blog en 2007, s'était plaint de ce que plusieurs concours d'imitation d'Elvis, organisés dans plusieurs Etats, soient « truqués, avec des juges et des invités touchant des pots-de-vin ». La signature de ce commentaire était la suivante : « Je suis Kevin Curtis et j'approuve ce message ». L'homme, de son vrai nom Paul Kevin Curtis, a été arrêté à son domicile à Corinth.

dossier :

Barack Obama

Mathias Chaillot avec Reuters