BFMTV

Colis suspects: "la violence politique n'a pas sa place aux Etats-Unis" déclare Donald Trump

Le président Trump s'est exprimé ce mercredi après-midi, alors que des colis suspects ont été interceptés aux quatre coins des Etats-Unis. Ils étaient adressés à des élus démocrates ainsi qu'à la chaîne américaine CNN.

Le président des Etats-Unis Donald Trump a lancé mercredi un appel à l'unité après l'interception de colis suspects adressés à Hillary Clinton et à Barack Obama notamment, jugeant que la "violence politique" n'était pas tolérable aux Etats-Unis.

"Dans des moments comme celui-ci, nous devons nous rassembler", a déclaré Donald Trump depuis la Maison Blanche. "Les actes et les menaces de violence politique n'ont pas leur place aux Etats-Unis d'Amérique", a-t-il ajouté.

"Nous trouverons les responsables"

Ce genre de conduite est "une insulte contre les valeurs des États-Unis (...) Nous sommes en colère, nous sommes malheureux, nous sommes agacés par ce genre d'actes et nous trouverons les responsables" a averti le président Trump.
"Ce genre de conduite est une ignominie, c'est une insulte à l'encontre des Etats-Unis" a poursuivi le président américain, précisant que son administration tiendrait des points d'actualité dès que possible.

Melania Trump a de son côté, déclaré qu'ils ne "pouvaient tolérer ces attaques lâches" et qu'il fallait "choisir la gentillesse plutôt que la violence". 

Trump pris pour cible par les démocrates

Des propos qui n'ont pas convaincu les démocrates. Les chefs démocrates au Congrès américain ont accusé mercredi Donald Trump de cautionner la violence. L'appel au rassemblement de Donald Trump sonnera "creux jusqu'à ce qu'il revienne sur ses déclarations cautionnant des actes de violence", écrivent le sénateur Chuck Schumer et Nancy Pelosi, élue à la Chambre des représentants, dans un communiqué. "De façon répétée, le président cautionne la violence physique et divise les Américains avec ses mots et ses actes", poursuivent-ils. 

Jeanne Bulant