BFMTV

Mexique: des milliers de touristes peuvent enfin quitter Acapulco par la route

Des milliers de touristes peuvent enfin quitter Acapulco par la voie routière.

Des milliers de touristes peuvent enfin quitter Acapulco par la voie routière. - -

Des milliers de touristes bloqués à Acapulco depuis une semaine par les intempéries ont pu enfin, vendredi, quitter la ville par la route.

Le blocage durait depuis une semaine. Vendredi, à la faveur de la réouverture partielle de l'autoroute menant à Mexico, des milliers de touristes qui étaient restés bloqués à cause des intempéries ont pu quitter par voie routière la cité balnéaire du sud du Mexique.

Plus de 4.000 touristes ont pu quitter Acapulco à bord de 105 bus, selon des responsables.

Encore 25.000 touristes bloqués

On estime à environ 25.000 les touristes encore pris au piège à Acapulco, l'une des zones les plus touchées par le cyclone Manuel. Environ 15.000 d'entre eux ont pu être évacués par avion ces derniers jours.

Jeudi, environ 5.000 touristes en colère avaient bloqué pendant une demi-heure une importante avenue d'Acapulco pour réclamer l'accélération des évacuations.

Aux portes d'un bus, Alejandro Tubias, habitant de Mexico, ne cachait pas son soulagement. "Nous sommes plus que contents. On est pressé parce que ma femme est malade et que nous n'avons pas d'argent pour payer l'hôtel".

Tempêtes simultanées sur les côtes pacifique et atlantique

Les tempêtes, qui ont frappé le Mexique simultanément sur ses côtes du Pacifique et de l'Atlantique, ont déjà causé la mort de plus de cent personnes, fait plus de 200.000 sinistrés et 58.531 déplacés, tandis qu'on est sans nouvelle depuis jeudi soir d'un hélicoptère de la police fédérale opérant dans les zones montagneuses du Sud. 371 villages ont été affectés.

"Le nombre de morts causés par le phénomène météorologique est passé de 99 à 101 morts", a déclaré le ministre de l'Intérieur Miguel Ángel Osorio Chong lors d'une conférence de presse à Acapulco vendredi soir.

L'événement le plus tragique de la catastrophe climatique qui touche le Mexique depuis près d'une semaine a été un glissement de terrain meurtrier survenu lundi dans le village montagneux de La Pintada, dans l'Etat de Guerrero (sud) où l'on compte officiellement 68 disparus.

D. N. avec AFP