BFMTV

Colombie: les Farc annoncent "un "cessez-le-feu pour une durée indéterminée"

C'est à La Havane, à Cuba, que les représentants de la rébellion des Farc ont annoncé l'instauration d'un cessez-le-feu à durée indéterminée.

C'est à La Havane, à Cuba, que les représentants de la rébellion des Farc ont annoncé l'instauration d'un cessez-le-feu à durée indéterminée. - Adalberto Roque - AFP

La délégation des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) a annoncé ce mercredi soir l'instauration d'un cessez-le-feu pour une "durée indéterminée". Un pas de plus dans le processus de paix engagé avec le gouvernement depuis maintenant plus de deux ans.

Le plus vieux conflit d'Amérique latine s'apprête-t-il à connaître un terme? La guérilla des Farc a annoncé, ce mercredi, l'instauration d'un cessez-le-feu unilatéral en Colombie pour une "durée indéterminée". Une déclaration qui s'incrémente au processus de paix en cours avec le gouvernement.

"Nous avons décidé de déclarer un cessez-le-feu unilatéral et l'interruption des hostilités pour une durée indéterminée, ce qui doit déboucher sur un armistice", a indiqué sur son blog la délégation des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) à La Havane, siège des pourparlers.

220.000 morts en un demi-siècle

Ces discussions, ouvertes depuis plus de deux ans, visent à résoudre le plus vieux conflit d'Amérique latine, qui a fait en un demi-siècle quelque 220.000 morts et 5,3 millions de déplacés, selon des chiffres officiels.

Issue d'une insurrection paysanne en 1964, la rébellion marxiste des Farc, la principale du pays avec encore près de 8.000 combattants, a toutefois prévenu que sa trêve serait suspendue en "cas d'attaques de la part de la force publique".

Des observateurs internationaux?

Afin de garantir le "succès" du cessez-le-feu, la guérilla prône également la mise en place d'observateurs internationaux, mentionnant deux blocs régionaux, l'Union des nations sud-américaines (Unasur) et la Communauté d'Etats d'Amérique latine et des Caraïbes (Celac), ainsi que le Comité international de la Croix Rouge (CICR).

Si l'annonce de ce mercredi va dans le bon sens, la prudence reste de mise. Pas plus tard qu'au mois de novembre, la Colombie avait suspendu les négociations de paix avec la guérilla marxiste à la suite de l'enlèvement d'un général.

Jé. M. avec AFP