BFMTV

Alexis Tsipras: la "tragédie humanitaire" des migrants est une "honte" pour l'Europe

BFMTV

Au moins 22 migrants, dont 13 enfants, se sont noyés dans la nuit de jeudi à vendredi au large des îles grecques de Kalymnos et Rhodes dans deux naufrages de bateaux venus de Turquie, attestant d'une "tragédie humanitaire" qui est une "honte" pour l'Europe, selon le Premier ministre Alexis Tsipras.

Au large de Kalymnos, les corps de 19 migrants ont été retrouvés ce vendredi matin, dont ceux de six femmes, huit enfants et deux nourrissons, victimes du naufrage dans la nuit de leur bateau, qui convoyait, selon de premiers témoignages "environ 150 personnes", a indiqué la police portuaire. Les sauveteurs ont pu recueillir 138 rescapés et poursuivaient leurs recherches d'éventuels disparus.

Plus au sud, au large de Rhodes, le naufrage d'une autre embarcation a provoqué la noyade de 3 personnes, une femme, un enfant et un bébé. Trois autres personnes étaient toujours recherchés. Six passagers ont pu être sauvés. Ces nouveaux drames s'ajoutent à une série de naufrages mercredi au larges de Lesbos et Samos, dont le bilan encore provisoire atteignait jeudi soir 17 morts dont 11 enfants.

Et d'autres migrants ont risqué leurs vies ce vendredi matin au large de Lesbos, selon un photographe de l'Agence France Presse (AFP) sur place, qui les a vus appeler à l'aide, hissés sur le toit d'un bateau qui coulait. Pour le seul mois d'octobre, le bilan des victimes de l'exode vers l'Europe retrouvées dans les eaux grecques de l'Égée s'établissait à 68 morts, en majorité des enfants, a rapporté une source proche du dossier consultée par l'AFP, sur la base des données fournies par la police portuaire grecque.

Devant ces nouveaux drames qui attestent d'une "tragédie humanitaire" en cours, "je ressens de la honte en tant que dirigeant européen pour l'incapacité de l'Europe à défendre ses valeurs et le niveau du débat", a réagi au Parlement le Premier ministre de gauche radicale, Alexis Tsipras.

la rédaction avec AFP