BFMTV

YouTube restreint l'accès au film anti-islam

-

- - -

Diffusé par YouTube, le film islamophobe qui a provoqué la mort de l'ambassadeur américain à Benghazi n'est plus visible en Egypte et en Libye. D'autres pays ont aussi l'intention d'en bloquer l'accès car il est jugé injurieux et dangereux.

Le site Youtube a indiqué mercredi avoir restreint l'accès en Libye et en Egypte au film polémique et hostile à l'islam qui a provoqué des violences antiaméricaines, tout en le laissant disponible ailleurs.

Le site de partage de vidéos occupe une place importante dans la crise qui agite le monde musulman depuis début septembre. Le film islamophobe qui a abouti à la mort de l’ambassadeur américain en Libye, le 11 septembre, a justement été diffusé sur ce réseau. Depuis, l’accès à la vidéo polémique a été restreint dans un certain nombre de pays.

C’est d’abord l’Afghanistan qui en a ordonné le blocage du site dès le lendemain de l’attaque en Libye. Le ministère de la Communication et des Technologies de l’Information a déclaré : "Nous avons reçu des instructions du ministère de l'Information et de la Culture. Nous avons donc ordonné à tous les fournisseurs d'accès (à internet) de bloquer Youtube, jusqu'à ce site retire le film injurieux."

Selon les autorités, l’accès au site de partage de vidéos a été bloqué 90 minutes, puis rouvert par les autorités. Des journalistes sur place ont cependant constaté qu’à Kaboul, alors que le site était censé être bloqué, le visionnage de la vidéo demeurait possible.

Bloqué en Egypte et en Libye

L’Indonésie, le plus grand pays musulman du monde, a également demandé de son côté à YouTube de bloquer l’accès à ladite vidéo sur son territoire. Gatot Dewa Broto, le porte-parole du ministère de l’Information indonésioen, a affirmé que cela était en bonne voie : "Nous sommes encore en discussion avec la direction de YouTube et nous croyons qu'ils vont coopérer."

Enfin mercredi, Youtube a indiqué avoir restreint l'accès en Libye et en Egypte au film polémique. "Etant donné la situation très difficile en Libye et en Egypte, nous avons temporairement restreint l'accès (au film) dans ces deux pays. Nous pensons aux familles des personnes tuées dans les attaques hier en Libye", fait savoir le site.

La version anglaise a été visionnée plus d'un million de fois.

AFP et O.L.