BFMTV

Deux rappeurs tunisiens condamnés par contumace

BFMTV

Les rappeurs tunisiens Weld El 15 et Klay BBJ ont été condamnés par contumace à un an et neuf mois de prison, a indiqué leur avocat lundi. Selon ce dernier, ils n'ont pas été prévenus de leur procès. Les deux jeunes ont été condamnés pour outrage à des fonctionnaires, atteinte aux bonnes moeurs et diffamation.

"Ce procès a eu lieu sans que nous ayons reçu de convocation (...) je vais parler à mes clients pour faire opposition à ce jugement mais cette peine de prison ferme montre que l'acharnement contre la liberté artistique, la liberté d'expression, continue", a déclaré Maître Ghazi Mrabet.

Les deux rappeurs avaient été interpellés à l'issue d'un concert à Hammamet, à 60 kilomètres de Tunis. Des poursuites contre Weld El 15 avaient déjà fait scandale au début de l'été. Après avoir écopé de deux ans de prison ferme en première instance, il avait vu sa peine réduite en appel à six mois avec sursis pour sa chanson Boulicia Kleb (Les policiers sont des chiens).

Me Mrabet a indiqué qu'il n'a pas chanté ce morceau lors du concert à Hammamet. "Il a chanté son vieux répertoire, des chansons datant de l'époque (du dictateur déchu Zine El Abidine) Ben Ali", avait expliqué l'avocat au lendemain de l'interpellation.

M.K. avec AFP