BFMTV

Prêtre enlevé au Cameroun: "Ils ont demandé de l'argent"

Le père Georges

Le père Georges - -

Un prêtre français, Georges Vandenbeusch, 42 ans, a été enlevé au Cameroun dans la nuit de mercredi à jeudi. Sœur Régine, qui appartenait à la même paroisse de Nguetchewe, témoigne sur BFMTV.

"Ils sont venus vers 23h et ont frappé à ma chambre avant de casser la fenêtre", raconte soeur Régine à BFMTV. La religieuse était présente dans la paroisse de Nguetchewe, près de Koza à la frontière entre le Cameroun et le Nigeria, où a été enlevé le père français Georges Vandenbeusch, 42 ans, dans la nuit de mercredi à jeudi.

"Ils ont demandé de l'argent", a poursuivi soeur Régine, "mais nous n'en avions pas. Je ne sais pas quand il est parti. Certains des ravisseurs étaient chez le père Georges, d'autres dans la maison des soeurs".

"Il est le seul à avoir été kidnappé", constate père Gilbert, du Cameroun, sur BFMTV, après avoir confirmé l'horaire de l'attaque ainsi que le mode opératoire. "On peut penser que quelque chose était préparé", estime-t-il.

Le père Georges avait été envoyé sur place par le diocèse de Nanterre en septembre 2012.

"Pas d'informations sur l'identité des ravisseurs"

Il pourrait s'agir de membres de la secte islamiste nigériane Boko Haram, mais l'enlèvement n'a pas été revendiqué. Ils étaient une dizaine et s'exprimaient en anglais.

"La probabilité est forte qu'ils soient déjà au Nigéria", a déclaré à BFMTV Issa Tchiroma Bakari en fin d'après-midi. "Il existe de fortes présomptions d'une implication de Boko Haram. On reconnait leurs pratiques dans cet enlèvement".

Le 19 février 2013, la famille Moulin-Fournier avait été enlevée dans la même région avant d'être libérée au mois d'avril.

S.A. avec Renaud Parquet