BFMTV

Plus de 60 morts dans des heurts tribaux au Darfour

Plus de 60 personnes ont été tuées lors d'affrontements entre deux tribus arabes du Darfour, dans l'ouest du Soudan.

Plus de 60 personnes ont été tuées lors d'affrontements entre deux tribus arabes du Darfour, dans l'ouest du Soudan. - -

Plus de 60 personnes ont été tuées lors d'affrontements entre deux tribus arabes du Darfour, dans l'ouest du Soudan, selon la police du Darfour Sud.

Des affrontements entre deux tribus arabes du Darfour, dans l'ouest du Soudan ont fait plus de 60 morts.

Selon un communiqué publié mercredi soir, la police a fait état de nouveaux affrontements entre la tribu des Beni Halba et celle des Gemir qui ont fait "64 morts et des dizaines de blessés dans les deux camps".

"Depuis mars dernier, c'est la quinzième attaque des Beni Halba contre les nôtres", a indiqué Abkar Altom, porte-parole des Gémir. Au cours de ces attaques, 94 personnes ont été tuées et 1.200 maisons incendiées, selon lui.

Querelles tribales et banditisme

Un dirigeant de la tribu rivale a affirmé pour sa part que "les Beni Halba ne font que défendre leur terre".

Les deux tribus se disputent la propriété de terres et des incidents fréquents les opposent depuis mars.

En avril, l'ONU avait affirmé que 50.000 habitants du sud-ouest du Darfour avaient fui vers la frontière tchadienne à cause de combats entre tribus.

Ce type de violences est souvent lié à une concurrence pour s'approprier des ressources comme l'or ou l'eau au Darfour où des tribus noires se sont soulevées en 2003 contre le pouvoir central de Khartoum, dominé par les Arabes.

Bien que les violences aient diminué au Darfour, des combats entre rebelles et forces gouvernementales, des querelles tribales et le banditisme continuent d'affecter la région.

M.R. avec AFP