BFMTV

Gilles Le Guen avait "combattu manifestement" avec les jihadistes

Le jihadiste français arrêté au Mali, Gilles Le Guen.

Le jihadiste français arrêté au Mali, Gilles Le Guen. - -

Selon le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, le Français Gilles Le Guen, arrêté il y a quelques jours au Mali par les forces françaises, est un "paumé" devenu "terroriste", qui avait "combattu manifestement" dans les groupes jihadistes du Nord-Mali.

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a déclaré ce mercredi que l'islamiste français Gilles Le Guen, arrêté au Mali, avait "combattu manifestement" avec les groupes jihadistes qui occupaient le nord du pays.

"Il a été arrêté par nos forces, à proximité de Tombouctou. Il avait combattu manifestement déjà dans les groupes jihadistes", a ainsi indiqué le ministre, sur Europe 1.
Lors de son arrestation, "il n'était pas au combat, puisque la situation est à peu près stabilisée à Tombouctou, mais nos forces font le travail de patrouille nécessaire et nous l'avons arrêté", a-t-il poursuivi.

"Un paumé qui devient terroriste"

Jean-Yves Le Drian a évoqué "une dérive individuelle de fanatisme" dans le cas de Gilles Le Guen, avant de le qualifier de "paumé qui devient terroriste".

Gilles Le Guen, arrêté par les forces françaises dans la nuit de dimanche à lundi, "va être transféré aux autorités maliennes, comme le veulent les règles internationales, et il sera sans doute expulsé en France", a précisé le ministre. "Pour l'instant, on n'a pas de charges" contre lui, "mais le dossier est en train d'être instruit" par les services français, a-t-il souligné. Si des charges sont retenues, il sera "jugé en France".

A.S. avec AFP