BFMTV

Libye: l'ambassade de France à Tripoli visée par un attentat

L'ambassade de France à Tripoli a été la cible d'un attentat à la voiture piégée ce mardi matin.

L'ambassade de France à Tripoli a été la cible d'un attentat à la voiture piégée ce mardi matin. - -

Deux gendarmes français de l'ambassade de France à Tripoli ont été blessés dans une attaque à la voiture piégée de l'établissement, ce mardi.

L'ambassade de France à Tripoli, la capitale libyenne, a été visée par un attentat à la voiture piégée, ce mardi, aux alentours de 7 heures du matin.

Deux gendarmes mobiles français affectés à la sécurité de l'établissement sont blessés, dont un grièvement. Son pronostic vital n'est toutefois pas engagé. D'importants dégâts matériels sont également à déplorer. Le bâtiment abritant les locaux de la chancellerie a été fortement endommagé et une partie du mur de l'enceinte a été détruite. Deux voitures garées devant l'ambassade étaient calcinées.

François Hollande a fermement condamné cet attentat, demandant que "toute la lumière soit faite". Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius est attendu sur place dans la journée. Selon nos informations, le GIGN doit également se rendre à Tripoli.

Pas de revendication

-
- © -

"L'ambassade a été attaquée. Nous pensons qu'il s'agit d'une voiture piégée. Les dégâts sont importants et deux gardes ont été blessés", a ainsi indiqué un responsable de l'ambassade, tôt, mardi matin, sans donner plus de détails sur cette attaque qui n'a, pour l'heure, pas été revendiquée.

Des habitants vivant près de l'ambassade, dans le quartier de Hay Andalous, ont dit avoir entendu deux explosions tôt dans la matinée, vers 7 heures (5 heures GMT). "La première était très puissante, la seconde plus petite", a dit un témoin, cité par l'agence Reuters.

Plusieurs photos prises aux abords de l'ambassade après l'explosion ont également circulé sur Twitter.

Picture: #french #embassy bombing #tripoli #libya one injured french guard pulled out from inside twitter.com/Eh4b10/status/...
— Ehab ايهاب (@Eh4b10) 23 avril 2013
Scene at st of #french #embassy before firefighters arrived to put out the flames, only 1 eye witness #libya twitter.com/Eh4b10/status/...
— Ehab ايهاب (@Eh4b10) 23 avril 2013

Hollande demande que "toute la lumière soit faite"

François Hollande a condamné "avec la plus grande fermeté" cet attentat et demandé aux autorités libyennes que "toute la lumière soit faite sur cet acte inacceptable", a indiqué l'Elysée dans un communiqué. "Cet acte vise, à travers la France, tous les pays de la communauté internationale engagés dans la lutte contre le terrorisme", a aussi affirmé le chef de l'Etat. De son côté, Laurent Fabius a indiqué que "tout sera mis en oeuvre pour que les auteurs soient rapidement identifiés". Le ministre des Affaires étrangères se rendra sur place dans la journée.

Le ministre libyen des Affaires étrangères, Mohammed Abdel Aziz, a également condamné cet attentat, le qualifiant "d'acte terroriste".

Première attaque contre une représentation étrangère à Tripoli

En septembre dernier, le consulat des Etats-Unis à Benghazi, dans l'est de la Libye, avait été la cible d'une attaque fatale à l'ambassadeur américain et à trois autres Américains.

Mais c'est la première fois qu'une représentation étrangère à Tripoli est visée par une attaque, depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi, en 2011.

>> Plus d'informations à venir sur BFMTV.com

Adrienne Sigel