BFMTV

Egypte: réunion de crise mercredi à Bruxelles pour l'UE

Bernadino Leon, représentant spécial de l'UE pour la région du Sud de la Méditerranée, lundi.

Bernadino Leon, représentant spécial de l'UE pour la région du Sud de la Méditerranée, lundi. - -

Les ministres européens des Affaires étrangères vont décider mercredi d'une position commune face à la violence qui n'en finit pas en Egypte, l'un des pays les plus aidés financièrement par l'UE.

Prélude à une réunion des ministres européens des Affaires étrangères, les représentants des 28 Etats membres de l'UE se sont retrouvés lundi à Bruxelles pour examiner la situation en Egypte, plongée dans une sanglante crise.

Pour le moment, peu de choses ont filtré de la réunion, qui a débuté lundi à 8h30. Seule information: la confirmation d'une réunion exceptionnelle mercredi des ministres des Affaires étrangères de l'UE, pour s'entendre sur une position commune sur l'Egypte.

Il s'agit notamment de délivrer "un message européen fort" sur la crise en Egypte, comme l'ont réclamé la semaine dernière plusieurs chefs d'Etat, dont François Hollande et Angela Merkel. Et surtout, de décider de l'éventuelle suspension des aides financières versées à l'Egypte.

L'aide financière bientôt coupée?

En novembre dernier, l'UE a approuvé un programme d'aide financière de 5 milliards d'euros à l'Egypte pour la période 2012-2014. L'Union réfléchit donc à l'éventualité de revenir sur ce programme. Mais lundi, le chef de la diplomatie saoudienne, le prince Saoud al-Fayçal, a affirmé que les pays arabes étaient prêts à compenser toute baisse de l'aide occidentale à l'Égypte.

"Ceux qui ont annoncé l'arrêt de leur aide à l'Égypte ou menacent de le faire doivent réaliser que la nation arabe et islamique, avec les ressources dont elle dispose, n'hésitera pas à apporter son aide" au Caire, a déclaré le prince Saoud.

De son côté, la chancelière allemande Angela Merkel a estimé dimanche qu'un arrêt des livraisons d'armes à l'Egypte serait un moyen de pression approprié sur le gouvernement. Cependant, l'Europe n'a qu'une influence marginale en Egypte concernant l'aide militaire. Entre 2009 et 2011, son aide militaire s'est élevée à seulement 140 millions d'euros alors que les Etats-Unis versent chaque année une aide militaire de 1,3 millard à l'armée égyptienne.

Alexandra Gonzalez avec AFP