BFMTV

Algérie: trois gardes tués dans un attentat islamiste à l'ouest d'Alger

BFMTV

Trois gardes communaux ont été tués dimanche dans la région de Tipaza (70 km à l'ouest d'Alger), dans un attentat "terroriste", un terme désignant en Algérie une attaque perpétrée par les groupes islamistes armés, a indiqué une source sécuritaire citée par l'agence de presse APS.

Les trois gardes communaux ont été tués alors qu'ils s'apprêtaient à rejoindre leur domicile après avoir terminé leur travail, a précisé cette source qui n'a pas donné d'indication sur les circonstances de cet attentat.

Le corps de la garde communale, composé de quelque 90.000 hommes, a été créé en 1994 pour suppléer la gendarmerie dans les villages durant la guerre contre les groupes islamistes armés.

Les violences attribuées aux islamistes armés ont considérablement baissé ces dernières années en Algérie mais des groupes affiliés à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) restent actifs en Kabylie (110 km à l'est d'Alger), dans des département proches d'Alger et dans le sud du pays.

Les forces de sécurité mènent une lutte acharnée contre ces groupes qui attaquent périodiquement les casernes et autres sites des forces de l'ordre.

La plus violente attaque islamiste a eu lieu à la mi-janvier contre le site gazier de Tigentourine, à 1.300 km au sud-est d'Alger.

Cette offensive sans précédent dans l'histoire des attaques jihadistes en Algérie s'est terminée tragiquement par la mort de 37 étrangers et d'un Algérien, pris en otage par les islamistes, dont trois ont été arrêtés et les autres abattus.

Durant les années 1990, l'Algérie a vécu une décennie noire de combats entre islamistes armés et militaires qui ont fait quelque 200.000 morts, selon des estimations officielles.