BFMTV

Revivez l'hommage planétaire rendu à Nelson Mandela

Les gens ont célébré de manière festive la mort de Nelson Mandela.

Les gens ont célébré de manière festive la mort de Nelson Mandela. - -

Sud-Africains et étrangers ont suivi mardi, au stade Soccer City de Soweto, dans la banlieue de Johannesburg, l'hommage mondial à Nelson Mandela, mort jeudi dernier. Quatre-vingt onze chefs d'Etat et de gouvernement en exercice étaient présents.

Un hommage mondial et grandiose. Le stade Soccer City de Soweto, dans la banlieue de Johannesburg, s'est rempli progressivement depuis l'aube, mardi, pour l'hommage à Nelson Mandela qui a commencé à 11 heures, heure française.

Quelque 80.000 personnes, Sud-Africains comme étrangers, ainsi que 91 chefs d'Etat et de gouvernement en exercice, ont pris place pour une cérémonie historique d'adieu à l'ancien président sud-africain, décédé jeudi dernier, à l'âge de 95 ans. Suivez ici, en direct, l'intégralité de la cérémonie d'hommage.

Ce direct est désormais terminé. Vous pouvez retrouver ici la synthèse des événements de la matinée.

14h30 - Un discours avec peu d'émotion...et peu de public. Le président sud-africain, arrivé à la tribune sous les huées d'une partie du public, a entamé un long discours, tranchant avec celui du président américain Barack Obama. Regardant de nombreuses fois ses notes, Jacob Zuma n'a pas réussi à galvaniser la foule, qui s'est eclipsée petit à petit.

"Le stade s'est clairement vidé", confirme notre envoyé spécial, Patrick Sauce. "Au mieux, ils sont partis, au pire, ils l'ont hué, et pour la plupart du public, la cérémonie s'est terminée à l'issue du discours de Barack Obama."

14h25 - Taubira évoque "des moments inégaux" dans la cérémonie. Seule fausse note dans ce concert de louanges, la ministre de la Justice, Christiane Taubira, qui a reconnu "des moments de grâce mais aussi des moments inégaux".

"Ce qui m'a le plus plu, c'est qu'à certains moments, l'assistance prenait en charge la cérémonie. Il y avait une dualité", confie la garde des Sceaux, en référence aux sifflets qui ont accompagné l'entrée puis l'intervention du président actuel sud-africain, Jacob Zuma, actuellement en campagne présidentielle.

14h15 - Hollande et Sarkozy ont quitté la cérémonie. Assis côte à côte dans les tribunes, les deux adversaires politiques ont échangé quelques mots à plusieurs reprises. A sa sortie, le président François Hollande a évoqué "une belle cérémonie, une très belle cérémonie" devant les journalistes. "C'était très émouvant" a lancé pour sa part l'ancien chef de l'Etat Nicolas Sarkozy.

Egalement présent, le chef de la diplomatie Laurent Fabius a livré plus longuement son sentiment au micro de BFMTV. "On est toujours surpris car le deuil se manifeste par des chants. J'ai trouvé que c'était une belle image d'unité pour l'Afrique et pour le monde, et c'est cette leçon qu'il faut garder. Il ne faut pas seulement pleurer Mandela mais essayer de s'inspirer de son exemple."

14h00 - Le monde entier rassemblé...sauf Israël. Quelque 91 dirigeants étrangers ont fait le déplacement mardi à Soweto pour rendre un ultime hommage à Nelson Mandela. Pourquoi Benyamin Netanyahu a-t-il annulé sa venue? Les explications à lire ici.

13h50 - Jacob Zuma sifflé par la foule. Le président sud-africain, très contesté dans son pays, notamment pour son train de vie fastueux, est monté à la tribune sous les sifflets, couverts immédiatement par les organisateurs qui ont lancé des chants dans les hauts-parleurs.

"Son décès a entraîné une grande tristesse, mais c'est une tristesse teintée d'admiration. Cette icône mondiale a touché le coeur de tout un chacun dans le monde", a-t-il lancé en substance au micro, avant de remercier les dirigeants étrangers, mais aussi les millions d'anonymes qui partagent ce moment.

13h35 - Raul Castro prend la parole. Le dirigeant cubain, qui, avec son frère Fidel, a toujours entretenu des liens étroits avec Nelson Mandela, évoque dans sa langue natale "un prophète de la réconciliation, de l'unité, et de la paix" qui a oeuvré "pour le bien-être de son peuple".

Grand ami du père de la Révolution cubaine Fidel Castro, retiré du pouvoir pour raisons de santé en 2006, Nelson Mandela était venu à Cuba en juillet 1991 à sa sortie de prison, notamment pour le remercier de son appui à la lutte contre l'apartheid.

13h - A Paris, la cérémonie est retransmise en direct sur un écran géant, place de la République.

Place de la République #Paris la cérémonie commence #Mandela pic.twitter.com/RLr2agX6Qd
— Annelise (@annelisebth) 10 Décembre 2013

12h55 - La présidente du Brésil, Dilma Roussef, prend à son tour la parole.

12h52 - Une poignée de main historique. Avant d'accéder à l'estrade pour prononcer son discours, Barack Obama a serré la main de son homologue cubain, Raul Castro, alors que les relations entre les deux pays restent tendues.

12h50 - Les spectateurs et les invités politiques se lèvent pour applaudir Barack Obama à la fin de son discours. Le président des Etats-Unis embrasse la femme de Nelson Mandela, Graça Machel.

12h45- "Nelson Mandela nous a rappelé que la réconciliation, c'est faire face au passé", a déclaré Barack Obama."Il nous a montré le pouvoir de l'action, de la prise de risque, au service d'un idéal", a-t-il également rappelé, avant de dénoncer des dirigeants qui se disent "solidaires" avec Mandela, mais qui ne tolèrent pas d'opposition dans leur propre pays.

"Il nous a montré le pouvoir de l'action, de la prise de risque, au service d'un idéal."
"Il nous a montré le pouvoir de l'action, de la prise de risque, au service d'un idéal." © -

12h31 - Barack Obama prend la parole à la tribune, acclamé par le stade entier. "Le monde remercie le peuple d'Afrique du Sud pour avoir partagé Nelson Mandela avec nous", a-t-il lancé, saluant "un géant de l'histoire qui a mené une Nation vers la justice", et "donné une voix puissante aux plaintes des opprimés".

"Sa lutte a été votre lutte. Sa victoire a été votre victoire", a également déclaré Barack Obama, à l'intention du peuple sud-africain. Le président américain est applaudi et acclamé à chaque fin de phrase.

François Hollande et Nicolas Sarkozy, le 10 décembre au Soccer City Stadium de Soweto.
François Hollande et Nicolas Sarkozy, le 10 décembre au Soccer City Stadium de Soweto. © -

12h25 - Dans les tribunes, François Hollande et Nicolas Sarkozy, assis côte à côte, discutent, en suivant la cérémonie. L'ancien président a été invité par son successeur à cet hommage à l'ancien président sud-africain. Ils sont arrivés en Afrique du Sud tôt ce matin, par des vols différents.

Ban Ki-moon au Soccer City Stadium de Soweto.
Ban Ki-moon au Soccer City Stadium de Soweto. © -

11h57 - Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, prend la parole. "Nous partageons votre chagrin", a-t-il déclaré, à l'intention de la famille de Nelson Mandela. "Le monde a perdu un ami et un tuteur. Mandela était prêt à tout donner pour l'égalité, la démocratie et la justice", a lancé Ban Ki-moon, avant d'ajouter que Nelson Mandela "s'est battu toute sa vie pour chacun d'entre nous".

Barack et Michelle Obama à leur arrivée au Soccer City Stadium de Soweto.
Barack et Michelle Obama à leur arrivée au Soccer City Stadium de Soweto. © -

11h55 - Barack et Michelle Obama viennent d'arriver dans le stade, après une heure de cérémonie, provoquant une explosion de joie et d'applaudissements.

11h53 - Au tour des petits-enfants de Madiba de prendre la parole. Mbuso, Andile, Zozuko et Phumla se succèdent au micro.

11h43 - Le général Thanduxolo Mandela, désigné porte-parole de la famille Mandela, prononce à son tour un discours à la tribune.

11h35 - Un ami de la famille Mandela, Andrew Mlangeni, rend hommage, à la tribune, à l'ancien président sud-africain.

11h10 - Les représentants des différentes religions se succèdent à la tribune pour des prières en hommage à Nelson Mandela.

10h58 - La cérémonie d'hommage commence. "Nkosi sikelel' iAfrika" (Que Dieu bénisse l'Afrique), a entonné la foule, entamant l'hymne sud-africain, accompagnée par la fanfare. Le président Jacob Zuma, son homologue américain Barack Obama et la Brésilienne Dilma Rousseff, entre autres personnalités, devraient notamment prendre la parole au cours de la cérémonie.

10h55 - EN IMAGES: le monde entier rend un hommage historique à Mandela. 91 chefs d'Etat en exercice, 10 anciens dirigeants, 75 personnalités éminentes parmi lesquelles 4 présidents ou anciens présidents des Etats-Unis et 2 Français... L'Afrique du Sud a fait les choses en grand pour honorer la figure mythique de Nelson Mandela, et nombreux sont les pays à avoir répondu à l'appel pour cet événement historique. La preuve avec ce diaporama, actualisé tout au long de la journée, au fur et à mesure de l'avancée de la cérémonie.

10h50 - Jacob Zuma, le président sud-africain, arrive au stade. Comme le confirment plusieurs sources sur Twitter, il a été hué par la foule.

Prés. #Zuma a été hué en arrivant dans le stade, une catastrophe pour lui, surtout que #Mbecki a été ovationné. #MandelaMemorial #rc
— Sophie Langlois (@SRClanglois) 10 Décembre 2013

10h40 - L'ancienne femme de Madiba, Winnie, est présente dans la tribune officielle, et a embrassé la dernière épouse de l'ex-leader, Graça Machel.

Des parapluies en pagaille, au Soccer City Stadium de Soweto.
Des parapluies en pagaille, au Soccer City Stadium de Soweto. © -

10h35 - La pluie continue de tomber, sans discontinuer, sur Soweto, et les parapluies fleurissent dans les tribunes.

10h33 - "Dans les couloirs du stade, on croise aussi bien le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, que le président ivoirien, le président indien et le président chinois", décrit notre éditorialiste international Ulysse Gosset, présent sur place, alors que les personnalités politiques continuent d'arriver dans le stade.

10h20 - L'ancien président sud-africain Thabo Mbeki, successeur de Nelson Mandela à la tête du pays, de 1999 à 2008, a été ovationné à son arrivée dans le stade, il y a quelques instants.

10h15 - Deux ministres ont fait le déplacement avec François Hollande. Les ministres des Affaires étrangères Laurent Fabius et de la Justice Christiane Taubira, mais aussi l'ex-numéro un du Parti communiste français, Robert Hue, président du groupe interparlementaire d'amitié France-Afrique du Sud, l'évêque de Cayenne et ancien curé de Soweto Mgr Emmanuel Lafont, et Bernard Lapasset, président de l'International Rugby Board, accompagnent le président de la République.

9h57 - La fanfare s'installe, la cérémonie devrait commencer d'une minute à l'autre, avec l'hymne sud-africain.

9h56 - Le président de la République François Hollande est arrivé au stade Soccer City, accompagné de Nicolas Sarkozy. L'instant a été immortalisé par un journaliste du Sunday Times, sur Twitter.

Sarkozy arrives with Hollande for #mandela memorial pic.twitter.com/XixCo5F5PR
— Matthew Campbell (@Mcinparis) 10 Décembre 2013
Bono et Charlize Theron, au Soccer City Stadium.
Bono et Charlize Theron, au Soccer City Stadium. © -

9h40 - Les personnalités artistiques arrivent également. L'actrice sud-africaine Charlize Theron, habillée en noir et blanc, et le chanteur Bono, lunettes orange sur le nez, ont notamment été aperçus dans les couloirs du stade, avant de s'installer côte à côte dans les tribunes, comme le montre le cliché ci-contre.

Graça Machel, l'épouse de Nelson Mandela.
Graça Machel, l'épouse de Nelson Mandela. © -

9h20 - La famille de Nelson Mandela est arrivée dans le stade, indique notre envoyé spécial sur place. Sa femme, Graça Machel (photo ci-contre), coiffée d'un turban noir, a fait sa première apparition en public depuis le décès de l'ancien président sud-africain.

Selon plusieurs sources sur Twitter, l'ancien secrétaire général de l'ONU Kofi Annan et l'archevêque sud-africain et prix Nobel de la paix, Desmond Tutu, sont également arrivés, tout comme l'actuel président sud-africain Jacob Zuma.

Le Soccer City Stadium de Soweto se remplit progressivement.
Le Soccer City Stadium de Soweto se remplit progressivement. © -

9h05 - Les tribunes clairsemées. Notre éditorialiste international, Ulysse Gosset, présent dans le stade Soccer City, explique qu'à moins d'une heure du début de la cérémonie, les tribunes restent à moitié vides, ce qui peut s'expliquer par la pluie, qui s'abat sans discontinuer sur la ville. Pour l'heure, les tribunes populaires sont les plus remplies, et une vive alégresse s'en échappe. Les spectateurs agitent le célèbre drapeau multi-confessionnel et chantent des chansons contre le racisme, pendant que l'orchestre se met en place.

8h40 - Selon nos informations, François Hollande est arrivé en Afrique du Sud. L'avion transportant le chef de l'Etat s'est posé à l'aéroport de Johannesburg. Le président de la République est désormais en route vers Soweto. A son arrivée, il s'est entretenu avec Nicolas Sarkozy, qui a atterri quelques instants plus tôt, toujours selon nos informations.

8h20 - Les policiers rassurés sur la sécurité. Selon notre envoyé spécial au sein du stade Soccer City, Patrick Sauce, les contrôles de sécurité à l'entrée sont quasiment inexistants. "Les gens ont pu arriver comme ils voulaient", explique-t-il, précisant que des spectateurs seront installés à quatre ou cinq mètres de la tribune officielle. Sur Twitter, plusieurs sources indiquent qu'aucune fouille des sacs n'est mise en place.

8h02 - A trois heures du lancement de la cérémonie, près de 10.000 personnes seraient déjà installées dans le stade, selon le correspondant de l'AFP à Johannesburg, sur Twitter. Pour rappel, le stade Soccer City a une capacité de près de 95.000 spectateurs.

Closer to 10000 people #Mandelamemorial pic.twitter.com/e6ZKDlGsNA
— Johannes Myburgh (@johannesmyburgh) 10 Décembre 2013

7h58 - Quelles mesures de sécurité dans le stade? Le Soccer City de Soweto s’apprête à accueillir des dizaines de chefs d’Etat et de personnalités et près de 100.000 personnes. La ville est sur le pied de guerre, car le pays a l’un des taux de criminalité les plus élevés au monde. Aussi, 11.000 militaires ont été réquisitionnés pour l'événement, autant que pour la Coupe du Monde de 2010, dont le match d'ouverture avait eu lieu dans ce même stade.

La tribune officielle au Soccer City Stadium.
La tribune officielle au Soccer City Stadium. © -

7h55 - Une tribune officielle. Les personnalités importantes présentes à la cérémonie seront regroupées sur une scène faisant office de tribune officielle (voir photo ci-contre), au bord de la pelouse du stade.

7h45 - Les gradins du stade se remplissent lentement mais sûrement, alors que la pluie continue de tomber sur Soweto. Les autorités ont annoncé qu'elles dirigeraient la foule vers d'autres stades de l'agglomération de Johannesburg, une fois que le Soccer City serait plein.

#Mandela Photo: Stadium filling up. Atmosphere already charged. pic.twitter.com/4PNLCn9Y3T
— Alex Eliseev (@alexeliseev) 10 Décembre 2013
Barack et Michelle Obama à leur arrivée à Pretoria, mardi matin.
Barack et Michelle Obama à leur arrivée à Pretoria, mardi matin. © -

7h20 - Barack Obama est arrivé en Afrique du Sud. Le président américain est arrivé sur place ce mardi matin, peu après 7 heures locales (5 heures GMT) avec son épouse Michelle, ainsi que George W. et Laura Bush, pour assister à la cérémonie d'hommage à Nelson Mandela. Après un vol de 16 heures, leur avion s'est posé sur l'aéroport militaire de Waterkloof, à Pretoria. Selon plusieurs sources sur Twitter, l'avion transportant Bill et Hillary Clinton se serait également posé sur le tarmac de Johannesburg.

6h55 - Les portes du stade Soccer City ont ouvert à 6h30 du matin locales, soit 5h30 heure française, ce mardi, comme l'explique notre envoyée spéciale sur place, dans le tweet ci-dessous. Plusieurs milliers de personnes attendaient déjà devant l'entrée depuis plusieurs heures, sous la pluie, dans l'espoir d'avoir une place au sein de l'enceinte du gigantesque stade, le plus grand d'Afrique, qui avait accueilli la cérémonie et le match d'ouverture de la Coupe du Monde 2010.

Le #FNBStadium ouvert. Près de 100 000 personnes attendues #Mandelafuneral pic.twitter.com/AtoUqfQxnj
— Laetitia Soudy (@laetitiasoudy) 10 Décembre 2013

6h50 - La cérémonie doit débuter à 11 heures locales, soit 10 heures, heure de Paris. Elle doit durer quatre heures.

6h35 - François Hollande a décollé dans la soirée pour Johannesburg. Le chef de l'Etat s'est envolé pour l'Afrique du Sud à bord du Falcon présidentiel dans la soirée de lundi, aux alentours de 21 heures. Son prédécesseur et invité, Nicolas Sarkozy, est également parti lundi soir, à bord d'un autre avion.
>> Hommage à Mandela: qui accompagne François Hollande?

6h30 - Les principaux dirigeants de la planète en Afrique du Sud. 91 chefs d'Etat et de gouvernement en exercice, 10 anciens dirigeants, 86 têtes de délégation et 75 personnalités éminentes ont confirmé leur présence à l'hommage national à Nelson Mandela, ce mardi, à Soweto. Parmi eux, les Obama, les anciens présidents américains Jimmy Carter, George W. Bush et Bill Clinton, François Hollande et son prédecesseur Nicolas Sarkozy ou encore le Premier ministre britannique David Cameron.

>> Le détail des personnalités qui seront présentes au stade Soccer City

6h25 - Un hommage mondial. Le monde entier aura les yeux rivés vers l'Afrique du Sud, où une cérémonie d'hommage et d'adieu à l'ancien président Nelson Mandela, mort jeudi dernier, doit se tenir au stade de Soweto, pendant plusieurs heures.

|||>> L'ESSENTIEL

• La cérémonie d'hommage à Mandela a commencé à 11 heures, heure française

• 91 chefs d'Etat et de gouvernement étaient présents

• Des dizaines de milliers de personnes se sont pressés au stade Soccer City de Soweto

Adrienne Sigel et Alexandra Gonzalez