BFMTV

À Bristol, la statue d'un marchand d'esclaves déboulonnée va être déplacée au musée

La statue, arrachée de son piédestal pendant les manifestations antiracistes, sera exposée aux coté de pancartes du mouvement "Black Lives Matter" au musée.

Une statue de marchand d'esclaves a été déboulonnée et jetée à l'eau par des manifestants antiracistes le week-end dernier à Bristol. Elle a été repêchée et sera exposée dans un musée ont annoncé ce jeudi les autorités de cette ville du sud-ouest de l'Angleterre. 

Cette statue en bronze, représentant Edward Colson, marchand d'esclaves , fut érigée en 1895. Elle a été arraché de son piédestal dimanche par des protestataires dénonçant la mort de George Floyd, un Afro-Américain asphyxié par un policier blanc aux Etats-Unis. La statue a ensuite été jetée dans le port fluvial.

 "Tôt ce matin, nous avons récupéré la statue de Colston dans le port de Bristol. Elle a été transportée dans un endroit sûr avant de faire plus tard partie de nos collections dans nos musées", a tweeté jeudi matin le conseil municipal de Bristol.

Expliquer l'histoire

La statue sera exposée aux côtés de pancartes du mouvement "Black Live Matter", collectées lors des récentes manifestations. Une démarche voulue comme une manière d'expliquer l'histoire de l'esclavagisme jusqu'aux combat actuels contre le racisme.

Le conseil municipal de Bristol a expliqué avoir reçu de nombreuses suggestions sur ce qui pourrait remplacer Colston sur le piédestal, projets artistiques ou autre statue. La décision sera prise à l'issue d'une consultation populaire.

D'autres sculptures controversées déboulonnées

Le déboulonnage de cette statue a relancé le débat sur le passé colonial du Royaume-Uni et interrogé sur le maintien d'autres symboles douteux. Certains questionnements ont notamment été adressés au sujet de la statue du magnat minier et homme politique colonisateur Cecil Rhodes dans la ville d'Oxford. Des milliers de personnes ont manifesté contre ce symbole mardi. 

Dans le sud de l'Angleterre, le conseil local de Bournemouth, Christchurch et Poole a décidé d'ôter la statue de Robert Baden-Powell. Il était le fondateur du scoutisme au début du XXe siècle (1857-1941), et l'avait installé dans le port de Poole en 2008. Robert Baden-Powell avait rencontré Hartmann Lauterbacher, chef d'état-major des Jeunesses hitlériennes, en novembre 1937, selon des documents des services britanniques du renseignement intérieur (MI5) déclassifiés il y a 10 ans.

"Nous reconnaissons les opinions divergentes sur les activités de la vie de Baden-Powell et voulons avoir le temps pour que toutes les opinions s'expriment, et minimiser le risque de désordre public (...) qui pourrait survenir si la statue restait sur place", a expliqué le conseil local dans un communiqué.

A Londres, la statue du marchand d'esclaves Robert Milligan (1746-1809) a été enlevée dans le quartier des Docklands et le maire travailliste Sadiq Khan a annoncé la création d'une commission pour que les statues et noms des rues reflètent davantage la diversité de la ville.

R.B., avec AFP