BFMTV

23 civils tués près de Damas, la plupart par des frappes russes selon l'OSDH

Des casques blancs en Syrie. (Photo d'illustration)

Des casques blancs en Syrie. (Photo d'illustration) - OMAR HAJ KADOUR / AFP

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme, 23 personnes ont été tuées dans l'enclave de la Ghouta près de Damas en Syrie ce mercredi. 18 morts seraient dues à des frappes russes et les cinq autres à des tirs du régime.

Au moins 23 civils ont été tués mercredi dans l'enclave assiégée de la Ghouta orientale, près de Damas, la plupart par des frappes aériennes russes, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). "23 civils ont été tués mercredi dans la Ghouta orientale, 18 d'entre eux par des frappes aériennes russes visant la ville de Misraba, et les autres par des tirs du régime sur deux autres villes", a déclaré le directeur de l'OSDH Rami Abdel Rahmane.

Selon l'OSDH, parmi les victimes figurent trois enfants, onze femmes et un volontaire des casques blancs, une organisation de secours dans les zones rebelles. Il y a également des dizaines de blessés. Selon Rami Abdel Rahmane, les "frappes aériennes russes ont visé des immeubles d'habitation à Misraba", une ville contrôlée par le groupe rebelle Jaich al-Islam, puissant dans la Ghouta. Rami Abdel Rahmane a indiqué que "le QG de Jaich al-Islam est situé dans la périphérie de la ville et non à l'intérieur".

R.V. avec AFP