BFMTV
Environnement

Une nouvelle campagne pour trier mieux les petits appareils électriques

Eco-Systèmes vise les jeunes avec une nouvelle campagne sur le web, autour d'un Yéti qui a le réflexe de recycler ses petits appareils.

Eco-Systèmes vise les jeunes avec une nouvelle campagne sur le web, autour d'un Yéti qui a le réflexe de recycler ses petits appareils. - -

Chaque année, un Français jette environ un kilo de petits appareils. Le geste de tri n'est pas naturel. L'éco-organisme Eco-systèmes a lancé en février une grande campagne sur le web et à la télévision.

Une jeune femme au volant d'une voiture en pleine nuit. Une musique angoissante. Au dessus d'un pont, elle va jeter son aspirateur à l'abri des regards. Mais il y a une solution: les meubles verts mis à disposition dans les magasins. En 20 secondes, Eco-Systèmes vous explique que le plus simple c'est de recycler.

Véronique Poirier, Directrice Communication de l'éco-organisme précise: "Il nous semblait important de reprendre le fil de la campagne précédente déjà ancrée dans les esprits tout en remettant le personnage féminin Eco-systèmes dans le contexte actuel, à savoir qu’il est en réalité aussi simple de recycler ses petits appareils plutôt que de les jeter clandestinement à la poubelle."

Un Yéti "sport"

Autre cible particulière cette année et sur le web: les jeunes. Une autre campagne tournée vers eux a été lancée. Selon une récente étude menée par Eco-systèmes sur le comportement et les attentes des Français face au recyclage, il ressort clairement que les 18-35 ans sont la tranche de la population qui a tendance à stocker le plus d’appareils électriques et qui recycle le moins.

Les aventures d'un Yéti soucieux de son physique et de ses vêtements leur rappelle l'essentiel. Il s'est sociabilisé, habite dans un chalet et fait sa vaisselle et son repassage. Le geste de tri est simple. Un slogan: "soyez sport" en forme de clin d'oeil aux Jeux Olympiques de Sootchi. Ces trois films ont été conçus par l’agence Twinkle Twinkle et produits par les Filsde. L'impact est déjà visible: plus de 200.000 vues sur le net en quelques jours. Eco-Systèmes voit un réel impact sur la collecte après une campagne. C'était le cas l'été dernier.

Doubler rapidement la collecte

45 enseignes sont désormais partenaires d'Eco-Systèmes et ce sont plus de 5.500 meubles de collecte qui ont été mis à disposition. Ils sont très visibles et en un clin d’œil, chacun peut voir dans quel bac va atterrir le petit appareil électrique, le téléphone portable, les piles et même les cartouches d'encre.

Comme l'explique Donatien Drilhon, responsable de l’information d’Eco-systèmes, "la pédagogie est encore nécessaire". Un lien renvoie vers le site.

"L'objectif est double: donner à chacun le réflexe de penser à trier et montrer que ce geste à du sens. On peut ainsi découvrir où il sera recyclé." Des matières premières secondaires sont ainsi récupérées. Du fer, des métaux, du plastique ou encore du verre qui permettent de fabriquer d'autres produits.

L'an dernier, Eco-Systèmes a collecté 37, 5 millions d'unités, l'ambition est d'en doubler rapidement le nombre pour atteindre les objectifs européens.