BFMTV

Sept morts dans deux avalanches en Savoie ce samedi

Depuis le début de la semaine, 12 personnes ont perdu la vie dans des avalanches dans les Alpes.

Sept personnes sont mortes dans deux avalanches survenues en Savoie ce samedi, selon la préfecture qui avait mis en garde contre l'instabilité du manteau neigeux vendredi en raison d'un redoux des températures.

La première coulée mortelle s'est déclenchée en fin de matinée sur la commune de Valloire dans le secteur du col du Galibier situé à 2642 mètres d'altitude. Quatre personnes, âgées de 42 à 76 ans et originaires des environs de Grenoble, ont perdu la vie.

Deux groupes de randonneurs, composés de trois et deux personnes, ont été emportés et une seule d'entre elles a survécu, retrouvée en bonne santé par les secours. Six militaires du Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM), deux hélicoptères et deux chiens d'avalanche avaient été engagés pour rechercher les victimes.

Une seconde avalanche deux heures plus tard

La seconde avalanche s'est produite vers 14 heures dans le secteur du Mont Pourri qui culmine à 3779 mètres dans le massif de la Vanoise, de l'autre côté du département. Trois personnes sont mortes, selon la préfecture.

Les autorités avaient mis en garde vendredi contre un risque d'avalanches "particulièrement élevé" ce week-end, alors que les températures se sont radoucies après d'importantes chutes de neige sur les massifs ces derniers jours.

"Avec une météo comme celle d'aujourd'hui, c'est tentant de sortir en montagne mais c'est aussi extrêmement piégeux", a souligné le maire de Valloire Jean-Pierre Rougeaux.

Cinq personnes avaient déjà perdu la vie lundi dans deux avalanches en Isère et dans les Hautes-Alpes, ce qui porte le bilan à 12 morts en une semaine dans les Alpes.

Depuis le début de la saison 2020/2021, avant les avalanches de ce samedi, 28 personnes avaient déjà trouvé la mort dans des conditions similaires, selon l'Association nationale pour l'étude de la neige et des avalanches (Anena) qui publie chaque année des statistiques d'accidentologie.

Samuel Kahn avec AFP