BFMTV

Paris: incitations et restrictions, le plan antipollution Hidalgo adopté

Le vélo est l'une des armes antipollution promues par le plan de la mairie de Paris. (Illustration)

Le vélo est l'une des armes antipollution promues par le plan de la mairie de Paris. (Illustration) - Dominique Faget - AFP

Le Conseil de Paris a adopté lundi le plan antipollution porté par la maire de Paris, un ensemble de mesures d'incitation et d'interdiction progressive de certains moyens de transport, qui commenceront à entrer en vigueur dès juillet 2015. Ces annonces s'attirent d'ores et déjà les foudres de certaines catégories d'usagers, comme les conducteurs de deux-roues ou les professionnels.

Des aides pour inciter les usagers à se rabattre sur des moyens de transport propres, et des restrictions de circulation entrant progressivement en vigueur jusqu'en 2020: telle est la double détente du plan antipollution porté par la mairie de Paris. Se voulant une mise en oeuvre anticipée de la loi de transition énergétique, il a été adopté lundi par le Conseil de Paris.

> Des mesures d'interdiction progressives

Un train de mesures restrictives vise à interdire progressivement l'accès de certains véhicules à Paris, suscitant la colère des motards et des professionnels, notamment les artisans et commerçants.

Premières restrictions dès 2015

Seront interdits dès juillet 2015, d'abord entre 8 heures et 20 heures, les camions et autocars immatriculés avant octobre 2001 et, à partir de juillet 2016, les voitures immatriculées avant janvier 1997 (une voiture sur sept à Paris selon la mairie), ainsi que les deux-roues enregistrés avant 2000.

Vers une interdiction totale à l'horizon 2020

Entre 2017 et 2020, l'interdiction deviendra totale pour certains véhicules et sera étendue à des modèles plus récents, jusqu'aux voitures diesel immatriculées avant 2011.

Paris, qui a connu ces derniers mois plusieurs pics de pollution aux particules fines, veut en outre envisager de créer davantage de zones à trafic limité ou réservées aux véhicules peu polluants.

> Des mesures incitatives d'accompagnement

En outre, le Conseil de Paris a largement approuvé lundi les mesures incitatives proposées par la mairie pour accompagner son plan antipollution. Cette batterie de mesures a été adoptée avec les voix de la majorité PS-PC-EELV-PRG et de l'UDI-MoDem. Le groupe UMP et la conseillère de Paris PG Danielle Simonnet se sont abstenus. Objectif: inciter les usagers à changer de mode de transport.

Gratuité du passe Navigo et Vélib', offre découverte Autolib'

La délibération (DVD 106) prévoit de proposer aux personnes qui abandonneraient leur véhicule polluant, soit de bénéficier d'un an d'abonnement aux transports en commun gratuit (Passe Navigo annuel), ainsi que d'un abonnement annuel à Vélib' et d'une offre découverte du service Autolib', soit de pouvoir acquérir un vélo et d'éventuels accessoires de sécurité, tout en bénéficiant d'une offre découverte Autolib'. 

Selon Christophe Najdovski, adjoint écologiste chargé des Transports, un "nouveau système d'autopartage" sera également mis en place "dès le printemps prochain", en complément d'Autolib'.

  • Jusqu'à 500 euros d'aide

Le montant de l'aide ainsi accordée pourra atteindre 500 euros pour chaque bénéficiaire. Une enveloppe de 3 millions d'euros est prévue sur la mandature.

La délibération prévoit également d'offrir aux jeunes conducteurs parisiens de moins de 25 ans, venant d'obtenir leur permis, un abonnement Autolib' à moitié prix, plus un crédit de 50 euros de trajets prépayés.

Sécurisation des parcs à vélos et démocratisation de l'électrique

En outre, le texte prévoit d'aider les copropriétés à s'équiper d'abris vélos sécurisés (les travaux d'installation et les équipements seront financés par la Ville à hauteur de 50% du montant total avec une subvention plafonnée à 2.000 euros) et à s'équiper de points de recharge pour les véhicules électriques: 1,5 million d'euros et 500.000 euros, respectivement, sont prévus sur la mandature pour ces deux mesures.

Une autre délibération présentée ultérieurement portera sur l'aide financière à accorder aux professionnels les plus modestes souhaitant renouveler leur véhicule pour un véhicule propre.

  • >> Anne Hidalgo sera l'invitée de l'émission Bourdin direct à 8h35, mardi 10 février
D. N. avec AFP et Diane Goufrrant