BFMTV

La France, deuxième pays où l'on mange le mieux dans le monde

Un supermarché de Toulouse, en novembre 2013.

Un supermarché de Toulouse, en novembre 2013. - -

Selon les conclusions d'une enquête menée par l'ONG Oxfam, la France arrive en deuxième position du classement des pays où l'on s'alimente le mieux dans le monde.

La France n'a pas à rougir de la qualité de son alimentation. Selon un classement mondial établi par l'ONG Oxfam sur la situation alimentaire, la France se place en deuxième position, juste derrière les Pays-Bas et devant la Suisse. En bas du classement, à la 125e position, le Tchad, derrière l'Ethiopie et l'Angola.

Sans grande surprise, les premières places de ce classement, pour lequel les critères de qualité, de quantité, d'hygiène et de coût ont été retenus, sont occupées par des pays européens. Toutefois, Etats-Unis, Japon, Brésil, Canada et Nouvelle-Zélande sont les grands absents du sommet du classement, bouclé par des pays africains et asiatiques.

Quantité et coût

Quatre critères déterminants ont donc été pris en compte par Oxfam. Premièrement, la quantité, mesurée par les taux de sous-alimentation selon les pays et l'insuffisance pondérale chez les enfants. "Une personne sur huit se couche le ventre vide chaque soir, alors que la production agricole mondiale suffirait à nourrir toute l'humanité", souligne à ce sujet Oxfam, dont le classement prouve que le monde "ne parvient pas à faire en sorte que l'ensemble de sa population puisse se nourrir sainement".

Vient ensuite la question du coût de la nourriture et des moyens des populations pour s'acheter à manger, en fonction du pouvoir d'achat. Oxfam rapporte que, sur ce critère, la Grande-Bretagne se situe parmi les plus mauvais élèves d'Europe de l'Ouest, en se positionnant à la 20e place du classement. Par ailleurs, l'Iran, le Tchad et la Guinée font partie des pays où l'alimentation coûte le plus cher. Aux Etats-Unis, en revanche, les prix sont relativement bas et bénéficient d'une certaine stabilité.

Qualité et hygiène

La qualité de l'alimentation fait également partie des critères essentiels étudiés par Oxfam et inclut à la fois la diversité de l'alimentation et l'accès à l'eau potable. Selon l'ONG, la perfection en matière de qualité de l'alimentation est atteinte par l'Islande, qui souffre toutefois de forts taux d'obésité et de diabète.

La qualité est intimement liée à l'hygiène alimentaire, dernier critère retenu par Oxfam pour son classement, qui prend en compte les problèmes sanitaires liés à la malnutrition ou, à l'inverse, à l'obésité. L'étude démontre d'ailleurs que les maladies type obésité et diabète sont nettement majoritaires dans les pays riches, tels que les Etats-Unis, le Mexique, les Fidji ou encore le Koweït. A l'inverse, la malnutritition, notamment infantile, est très présente dans des pays pauvres d'Asie et d'Afrique.

A.S.