BFMTV

Ile-de-France: les cyclistes cartographient les défauts de la coulée verte

Les associations de cyclistes ont inventorié ce dimanche tous les problèmes rencontrés sur la coulée verte, cet axe qui permet de relier Massy à Paris en vélo. Ils souhaitent ainsi accélérer les travaux pour en faire une véritable piste cyclable du quotidien.

La coulée verte est encore loin d'être une autoroute du vélo. Cet axe de 12 kilomètres est le seul sans voiture qui permet de rejoindre Paris depuis la banlieue sud. Mais au départ de Massy, ce chemin cyclable est semé d'embûches.

A l'heure du développement du vélo en ville et des incitations à choisir le deux-roues pour se rendre au travail plutôt que la voiture, la coulée verte pourrait devenir un axe majeur. Mais pour ceux qui l'empruntent au quotidien, la coulée verte est encore loin du compte. Dimanche, des membres de plusieurs associations de cyclistes ont ainsi parcouru l'axe de bout en bout pour répertorier tous les problèmes rencontrés. La coulée verte est notamment interrompue par des traversées de routes automobiles, où les cyclistes sont invités à mettre pied à terre.

"C'est un peu comme si vous demandiez à chaque automobiliste de s'arrêter à chaque feu rouge, de descendre de son véhicule, d'arrêter son véhicule, de le pousser sur 30 mètres, de remonter à bord et de repartir. L'automobiliste va vous dire, je ne peux pas rouler comme ça. Mais dans le monde des cyclistes c'est ça", résume Stein Van Oosteren de l'association FAR à vélo. 

Un outil de travail pour améliorer le chemin

Problème de visibilité, piste trop étroite, obstacles sur la chaussée, aucun défaut n'est oublié. Tous ont été répertoriés afin d'établir une cartographie des tronçons dangereux. 

"On a pris des notes, on va mettre ça sur une carte qui sera mise sur un site internet. Le but c'est ensuite d'utiliser ça comme un outil de travail avec le Conseil départemental pour discuter avec eux et voir ce qu'on peut faire et améliorer", résume Charles Maguin, président de l'association Paris en selle. 

Les efforts de ces cyclistes commencent à payer. Des travaux ont déjà été réalisés sur la coulée verte, comme la pose d'un nouveau revêtement, plus confortable pour les cyclistes. D'ici 2019, le département des Hauts-de-Seine a également prévu d'investir 925.000 euros supplémentaires.

C. B avec Raphaël Maillochon, Jules Chiapello