BFMTV

Greenpeace : des militants toujours cachés sur un site nucléaire ?

Ce lundi matin, des militants de Greenpeace sont entrés sur le site de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine (Aube).

Ce lundi matin, des militants de Greenpeace sont entrés sur le site de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine (Aube). - -

Ce lundi soir, l’organisation écologiste Greenpeace affirme que plusieurs de ses militants sont toujours cachés sur au moins un site nucléaire français, autre que celui de Nogent- sur- Seine (Aube), où 9 activistes ont été interpellés ce matin.

Greenpeace voulait faire un coup. C'est réussi ! Selon l'organisation écologiste, plusieurs de ses militants sont toujours cachés ce lundi soir sur au moins un site nucléaire français. Il s'agirait d'un site différent de celui de Nogent- sur- Seine dans l'Aube, où 9 activistes ont été interpellés ce matin, mais ils y auraient pénétré à la même heure.

« On continue à fouiller… »

Pierre- Henri Branday est le porte- parole du ministère de l'Intérieur. Des militants de Greenpeace sur un site nucléaire français, dix heures après la première alerte, est- ce possible ? « On n’a rien qui nous laisse penser qu’ils sont cachés dans une centrale. On en a interpelés 9 à Nogent, et sur le reste on n’a pas d’information. On a fouillé et on continue à fouiller, pour être bien sûrs, mais on n’a pas d’élément qui nous laisse à penser pour l’instant qu’il pourrait y en avoir d’autres. Néanmoins, tant que la levée de doutes n’est pas faite complètement, on continue à regarder ».

Un militant de Greenpeace "caché", répond à Sarkozy

Sur le site internet de Greenpeace France, on peut voir ce soir plusieurs courtes vidéos où au moins deux hommes se présentant comme militants de l'organisation affirment être à l'intérieur d'une centrale et répondent même à Nicolas Sarkozy. Le Chef de l'Etat qui a affirmé cet après- midi que l'attitude de Greenpeace était "assez irresponsable".