BFMTV

Comment doubler la collecte de déchets électriques et électroniques

Chaque année 13 kilos de déchets par habitant ne finissent pas recycler mais à la ferraille , détruits ou encore exportés illégalement: Eco-Systèmes déploie tout un dispositif pour accélerer la collecte

Chaque année 13 kilos de déchets par habitant ne finissent pas recycler mais à la ferraille , détruits ou encore exportés illégalement: Eco-Systèmes déploie tout un dispositif pour accélerer la collecte - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Chaque année en France, 7 kilos d'appareils électroménager grands ou petits sont collectés. Les directives européennes exigent d'atteindre, selon les calculs, les 15 à 17 kilos d'ici 5 ans. Comment augmenter cette collecte? L'éco-organisme Eco-Systèmes a son idée.

Les Français sont-ils en train d'adopter le tri? La collecte de petits appareils a progressé de 10% ces derniers temps. De quoi redonner un coup de fouet à Eco-Systèmes. Pour son directeur général Christian Brabant, cette progression montre que "les consommateurs sont davantage mobilisés". La tâche ne sera quand même pas facile pour arriver à l'objectif européen de 15 à 17 kilos d'appareils électroménager collectés.

Pour aller plus loin l'éco-organisme a décidé de mieux comprendre ce qui se passait sur le terrain. Une étude sur le gisement a donc été menée par United Nations University, Ocad3e ainsi que l'Ademe. Quatre pays européens ont été passés au crible. Il en ressort qu'en France, 23 kg d'appareils sont achetés par habitant chaque année. Les mêmes consommateurs se débarrassent d'environ 20 kg d'appereils. En moyenne, ce sont pas moins de 65 appareils que nous gardons chez nous, de quoi réussir au belle collecte le moment voulu. Pourtant, seuls 7 kilos au final sont traités par Eco-Systèmes. Sur les 13 kilos restants, des progrès sont réalisables.

Livraisons et ventes à distance

Ainsi, 2,5 kilos se perdent entre la déchetterie, le magasin et sa destination finale. Eco-Systèmes décide donc de mobiliser ceux qu'il appele "les acteurs orphelins" à savoir les artisans, installateurs et autres cuisinistes. Les appareils de chauffage, de climatisation et encastrés finissent souvent chez les récupérateurs ou broyés.Pour Guillaume Duparay directeur collecte d'Eco-Systèmes, "il faut aller vers un changement culturel en la matière." Un protocole strict va donc être contractualisé avec certains récupérateurs de métaux et opérateurs de broyage.

Au total environ 400 sites seront ciblés à l'horizon 2016. La lutte contre le vol et le pillage est aussi primordiale. 2500 opérations de marquage des appareils ont déjà été menées. Les récupérateurs savent rapidement que l'appareil a été volé. Les retours de livraisons doivent aussi être mieux tracés. Certains livreurs se montrent encore indélicats. Sans parler du développement nécessaire de la reprise par les vendeurs à distance.

Seulement 2,4 kilos en milieu urbain

Déposer un équipement électronique ou électronique sur le trottoir est aussi une fausse bonne idée. La plupart du temps, dans les 10 minutes il est volé ou détruit. Ou parfois récupéré avec des encombrants non recyclables. C'est pourquoi Eco-Systèmes veut développer la collecte de proximité.

En milieu urbain, ce sont seulement 2,4 kilos qui sont actuellement récoltés en moyenne. L'accent est mis sur l'information des habitants que l'on renseigne par flyer dans leur boîte aux lettres 7 jours avant l'opération. De telles actions ont été menées avec succès dans le 11ème arrondissement de Paris. 12 kilos ont pu être récupérés par habitant. Eco-Systèmes compte bien déployer ce type d'opération sur une centaine de collectivités avec un point de collecte pour 25 000 habitants. Le coût est visiblement plus lourd mais l'éco-organisme ne donne pas de chiffre précis.

Des garanties de recyclage

Enfin ce sont environ un kilo d'appareils qui finissent encore à la poubelle, les plus petits. Les Français sont visiblement de plus en plus sensibilisés à ces questions. Pour améliorer la collecte, 5.500 meubles verts ont été mis en place dans les magasins. Un spot ludique avec un yeti sympathique a également sensibilisé les jeunes sur le web ces dernières semaines.

Ce personnage part recycler avec bonheur son fer à repasser ou son lecteur de CD. 2 millions de vue et une visite accrue sur le site d'Eco-Systèmes. L'enjeu reste le même: que deviennent les produits une fois déposés? Pour tous les consommateurs, la garantie du recyclage est essentielle. La charte d'engagement de l'éco-organisme est d'ailleurs consultée régulièrement.

Nathalie Croisé de BFM Business