BFMTV

Neige: faut-il s'attendre à la même pagaille que mardi?

Des automobilistes tentent de déplacer un camion coincé dans la neige, le 7 février 2018 à Bièvres (Essonne)

Des automobilistes tentent de déplacer un camion coincé dans la neige, le 7 février 2018 à Bièvres (Essonne) - SAMUEL BOIVIN / AFP

Les chutes de neige attendues ce vendredi devraient être moins importantes que celles du début de semaine mais devraient tenir au sol. Sur les routes, les autorités sont en alerte et ont multiplié les appels à ne pas prendre la voiture.

La neige a commencé à tomber sur l'Ile-de-France. Depuis le début de la matinée, une nouvelle perturbation neigeuse arrivée par l'Ouest concerne toute la région. Entre 3 et 7 cm devraient tenir au sol, voire 10 cm localement.

Les prévisions de Météo-France qui maintient toute l'Ile-de-France en vigilance orange ont de quoi inquiéter, trois jours après les précédentes chutes de neige qui ont paralysé la région. Toutefois, ces chutes de neige devraient être moins importantes que celles du début de semaine. Elles viennent 

Moins d'automobilistes sur les routes

Mardi, plus de 700 km de bouchons ont été enregistrés dans la région, un record absolu provoqué par les conditions climatiques. Malgré le salage préventif des routes, la circulation était particulièrement chaotique. Alors que Météo-France prévient depuis deux jours que de nouvelles chutes de neige arrivent, la préfecture de police a multiplié les appels à la prudence donnant pour consigne aux automobilistes de ne pas prendre la voiture.

Ce vendredi matin, la consigne a été bien suivie. Vers 8 heures, le site Sytadin a enregistré un peu plus de 75 km de bouchons cumulés sur l'Ile-de-France contre 225 km en moyenne. Un bon point car en cas de fortes chutes de neige comme mardi, l'accumulation de bouchons a aussi contribué à ralentir les engins de déneigeage mais à la mi-journée le trafic était jugé "exceptionnel". 166 km de bouchons ont été enregistrés peu avant 13 heures, contre une moyenne de 100 km à la même heure. 

La préfecture de police a rappelé aux automobilistes qui décideraient de prendre leurs véhicules malgré tout qu'ils "devront avoir conscience qu'ils ne pourront sans risque, au vu des prévisions météorologiques les utiliser pour effectuer un retour dans l'après-midi ou la soirée de vendredi". Les poids lourds de plus de 7,5 tonnes ont par ailleurs interdiction de circuler, allégeant d'autant plus le trafic.

Les axes à problème fermés

Malgré les consignes respectées par les automobilistes, les premières perturbations ont débuté en fin de matinée. Sur l'A13, les temps de parcours sont allongés à cause des chutes de neige. Des difficultés sont aussi à noter sur l'A1.

Toutefois, contrairement à mardi, les axes routiers vraiment problématiques sont fermés. La N118 sur laquelle plus de 1.500 automobilistes se sont retrouvés bloqués est interdite à la circulation "jusqu'à nouvel ordre".

Cette route marquée par des pentes et des virages importants s'est refermée comme un piège sur les automobilistes qui l'avaient empruntée mardi. La N1 est aussi interdite entre l'A16 et la N104 dans les deux sens. 

Carole Blanchard