BFMTV

Citiz: un coup d'accélérateur pour l'autopartage

Une station d'autopartage à Avignon.

Une station d'autopartage à Avignon. - -

Ce lundi 16 septembre c'est le coup d'envoi de la semaine européenne de la mobilité. Elle prendra fin dimanche. La 12ème édition de cet événement vise à mettre en avant des modes de transport plus propres ou un autre usage de la voiture. Par exemple, l'autopartage. La pratique existe en France depuis une dizaine d'années mais est encore marginale. France Autopartage lance une nouvelle marque, Citiz.

Le but de France Autopartage qui regroupe 14 opérateurs est clairement affiché: donner plus de visibilité nationale et renforcer sa stratégie de développement. Avec sa marque Citiz, la démarche sera beaucoup plus simple. "Nous avons beaucoup de structures locales, une cinquantaine d'offres, elles seront fédérées sous la même bannière" explique Jean-Baptiste Schmider, directeur de France Autopartage.

Un site portail national est mis en place et bientôt place à l'application smartphone. "C'est en développant l'offre que l'on fera bouger les lignes", affirme Jean-Baptiste Schmider.

Des déplacements ciblés

Car force est de constater que l'autopartage reste assez confidentiel. L'an dernier, une étude a été menée par le bureau de recherche 6T auprès de 20 spécialistes de locations de voiture en libre-service. Ils sont environ 50.000 à 100.000 Français à avoir recours à ce système de location, qui permet, via un abonnement, d'utiliser ponctuellement et pour une courte durée un véhicule.

Les usagers sont avant tout motivés par des choix économiques. Une voiture en location coûte, en toute logique, moins cher que si vous l'achetiez. 35 % parlent tout de même d'un choix "écologique"

Impossible de ne pas penser d'emblée à Autolib qui affiche son succès. Sa force: la voiture peut être rendue dans une autre station que celle de départ. L'autopartage en boucle (quand l'usager est contraint de redéposer son véhicule là où il l'a emprunté ) présente d'autres avantages. Le conducteur peut réserver bien à l'avance. L'utilisation moyenne des services d'autopartage en boucle est de 50km et 6 heures, contre 9km et 40 minutes estimés pour des locations Autolib'. Par ailleurs l'autopartage concerne bien plus des déplacements le soir ou le week-end. L'usage professionnel est mineur.

Une voiture partagée=9 particulières

Mais Jean-Baptiste Schmider voit des signes encourageants. Le phénomène s'est un peu accéléré ces dernières années notamment en raison de l'augmentation du prix des carburants. Avec la marque Citiz, France Autopartage passe donc à la vitesse supérieure.

Cette semaine européenne de la mobilité est l'occasion d'afficher ses ambitions. C'est ainsi qu'en Alsace, Auto’trement devient Citiz ou encore en Ile-de-France, notamment à Cergy-Pontoise, Auto2 change aussi de nom. Progressivement tout le réseau sera modifié d'ici 2014.

Dans les 10 prochaines années, France Autopartage, avec cette marque, espère décupler son offre en développant son parc automobile, les stations d’autopartage et le nombre d’utilisateurs. Une voiture partagée remplace 9 voitures particulières . Elle libère donc huit places de stationnement.

Nathalie Croisé de BFM Business