BFMTV

Ces 10 lieux pour faire le tour du monde depuis la France

Gourgue d’Asque, Hautes-Pyrénées et Amazonie, Brésil, Amérique latine.

Gourgue d’Asque, Hautes-Pyrénées et Amazonie, Brésil, Amérique latine. - Ycas - CC - Flickr et Sandy Marie - CC - Flickr

L’Hexagone regorge de surprises. Sa variété géologique dessine parfois des paysages qui ne sont pas sans rappeler des pays du bout du monde. BFMTV.com a sélectionné quelques endroits emblématiques qui présentent des similitudes étonnantes avec des régions éloignées.

Au-delà des sites historiques, la renommée de l’Hexagone repose aussi sur la variété de ses sites naturels. Avec huit pays voisins, les contours de la France métropolitaine se tournent largement vers l’étranger. Et pourtant, il n’est pas nécessaire d’en franchir les frontières pour voir du pays. Certains paysages évoquent des contrées reculées. De quoi embarquer au long cours.

1 - Des allures de plages des Seychelles sur les côtes bretonnes

Un décor idyllique. Des plages de sable blanc. Des rochers de granit rose arrondis à la force des flots. Les rivages de Trégastel n’ont rien à envier aux plages de rêve des Seychelles. Si la mer turquoise invite à la rêverie, latitude oblige, la température de l’eau varie sensiblement de la Manche à l’océan Indien. L’air gaélique risque aussi d’être plus vif que la brise seychelloise. Avec une moyenne autour de 27 degrés à l’année, les précipitations seront aussi mieux vécues à Mahé, la capitale de l’archipel, que sur les Côtes-d’Armor. Malgré ces quelques désagréments, le charme breton a déjà largement conquis de nombreux adeptes.

Déplacez le curseur pour voir les photos en entier:

Gauche: Côte de granit rose, Côtes-d'Armor, Bretagne, France, 2006
Patrick Giraud - Wikimedia - CC Droite: Anse Marron, La Digue, Seychelles, océan Indien, Afrique de l’Est, 2011 Jean-Marie Hullot - Flickr - CC

2 - Il était une fois dans le Colorado provençal

Vous rêvez d’une chevauchée fantastique dans un décor de western. Pas la peine de prendre un billet d’avion pour Denver aux Etats-Unis. Une descente en voiture dans le Lubéron pourrait faire l’affaire. L’ancienne carrière d’ocre de Rustrel dévoile ses collines escarpées aux reflets d’or et de safran. Mises à nues par la main de l’homme, l’érosion s’est chargée de sculpter des formations rocheuses qui ressemblent énormément à celles des sites emblématiques du Colorado. Même si on est loin du gigantisme des paysages de l’Etat américain, la richesse chromatique des ocres laissent tout de même sans voix. Les habitués conseillent aux visiteurs de revêtir des habits à toute épreuve. Il se pourrait bien que vous reveniez avec un souvenir coloré et tenace sur vos vêtements.

Gauche: Rustrel, Provence-Alpes-Côte-d’Azur, France, 2008.
Eric Huybrechts - Flickr - CC Droite: Colorado Springs, Colorado Springs, Etats-Unis, Amérique du Nord, 2005. Mark Byzewski - Flickr - CC

3 - De la Normandie à l’Australie, les mêmes falaises blanches

Les côtes normandes ressemblent à s’y méprendre à leurs voisines anglaises. La proximité géographique des célèbres falaises de calcaire explique les similitudes. Des deux côtés de la Manche, les murs à la blancheur éclatante surplombant la mer se sont formés au Crétacé, il y a plus de 66 millions d’années.

Aux antipodes, un autre pays peut s’enorgueillir de posséder sur ses rivages des dentelles de craie à la hauteur vertigineuse, il s’agit de l’Australie. Sur la Great Ocean Road, les 12 apôtres figurent parmi les sites les plus visités de l’île-continent. Dans les deux lieux, l’érosion ne cesse de grignoter les falaises. A tel point qu’aujourd’hui sur les douze piliers de craie de la grande baie australienne, il n’en reste plus que huit. De même, dépêchez-vous d’aller admirer l’arche et l’aiguille d’Etretat qui finiront par s’effriter.

Gauche: Etretat, Seine-Maritime, Normandie, France, 2010.
Eric Huybrechts - Flickr - CC Droite: Les douze apôtres, Princetown, Victoria, Australie, Océanie, 2012. Hjjanisch - Flickr - CC

4 - Les cascades du Jura rivalisent avec celles de Thaïlande

Dans l’imaginaire collectif, la campagne jurassienne semble à mille lieux de la luxuriante végétation thaïlandaise. Et pourtant, ces deux régions arrosées par d’importantes pluies partagent des cascades qu’on pourrait confondre. Dans la Province de Kanchanaburi à l’est de la Thaïlande, le parc d’Erawan abrite sept magnifiques chutes d’eau en étage, parmi les plus impressionnantes d’Asie.

Au coeur du Jura, se cache aussi une des plus belles cascades d’Europe. A la reculée de Baume-les-Messieurs, de l’eau jaillit de la roche en de multiples endroits après avoir sillonné une grotte. La Cascades des Tufs offre un spectacle somptueux. L’hiver des sculptures naturelles de glace se forment avec le gel, ce qui ne risque pas d’arriver en Thaïlande.

Gauche: Cascade des Tufs, Les Planches-Prés-Arbois, Jura, Bourgogne-Franche-Comté, France 2014 Ludo Rauscher - Flickr - CC Droite: Cascade du Parc national d’Erawan, Thaïlande, Asie, 2014
Andrew Smith - Flickr - CC

5 - La même blancheur des cimes andines aux sommets alpins

Avec deux massifs montagneux de haute altitude, la France a la chance de posséder plusieurs glaciers sur son territoire. Les Alpes ou les Pyrénées partagent les mêmes paysages, aux panoramas à couper le souffle, avec tous les endroits de la planète tutoyant les sommets.

La Cordillère des Andes s’étend sur l’ensemble de la côte est de l’Amérique du Sud en formant la plus longue chaîne de montagnes du monde. Chaque glacier est unique mais partout les effets du réchauffement climatique se font sentir. Les neiges éternelles n’arrivent plus à tenir leur promesse et fondent avec la hausse des températures. Le glacier Pastoruri dans la Cordillère blanche du Pérou ne fait pas exception malgré ses 5.000 mètres d’altitude.

Le glacier de Bossons est, de son côté, directement alimenté par le mont Blanc, le plus haut sommet européen culminant à 4.800 mètres.

Gauche: Glacier des Bossons, Haute-Savoie, Auvergne-Rhône-Alpes, France, 2012.
Patrick Nouhailler - Flickr - CC Droite: Glacier Pastoruri, Ancash, Cordillère des Andes, Pérou, Amérique du Sud, 2012. Taco Witte - Flickr - CC

6 - Un air de désert aride sur le Bassin d’Arcachon

Vivez un conte Des Mille et une nuits sur la côte d’argent des Landes de Gascogne. La dune du Pilat sur le bassin d’Arcachon ressemble à s’y méprendre au Sahara. La colline de grains de sable, exceptionnelle par sa taille, est la plus belle d’Europe. Elle fait partie du réseau des grands sites de France. 110 mètres de hauteur, 616 mètres de large, 2,9 kilomètres, ses mensurations évoluent au gré des vents et des années. On est bien loin des 5.000 kilomètres du plus vaste désert du monde qui s’étend de l’océan Atlantique à la mer Rouge.

Et si le sable s’étale à perte de vue dans la bande sahélienne, très vite sur la dune du Pilat, le regard se pose sur l’océan ou la forêt de pins, de quoi multiplier les activités.

Gauche: Dune du Pilat, bassin d’Arcachon, La Teste de Buch, Gironde, Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, 2012 Islxndls - CC - Flickr Droite: Sahara, Maroc, Afrique du Nord, 2005 Shawn Allen - CC - Flickr

7 - Un ballet de plumes roses venues d’Afrique sur les étangs de Camargue

Habitués des zones marécageuses africaines, le flamant rose aime aussi à parader dans le sud de l’Europe. Sa couleur si caractéristique est due à son alimentation et, en particulier, à une algue microscopique et des crevettes chargées en pigment. Avec une vitesse de pointe de 60 km/h, il n’a aucun mal à traverser la Méditerranée. Parmi ses lieux de prédilection, on retrouve la Camargue, la plus grande zone humide de France située dans le delta du Rhône. Le site est classé réserve de biosphère par l’Unesco. Le parc naturel régional offre 75 kilomètres de façade maritime et s’étend sur 100.000 ha. Pas moins de 350 espèces d’oiseaux sédentaires ou migrateurs viennent s’abreuver sur ses étangs.

Gauche: Saintes-Maries-de-la-Mer, Camargue, Provence-Alpes-Côte d'Azur, France, 2010
Andrea Schaffer - CC- Flickr Droite: Lac Nakuru, Kenya, Afrique de l’Est JimboChan - CCO - Pixabay

8 - Un été indien sur les monts auvergnats

Les amoureux des grands espaces peuvent se tourner vers le cœur de la France. Avec une altitude moyenne de 714 mètres et un point culminant à 1.885 mètres (le puy de Sancy), le Massif central ne procure pas l’ivresse de l’altitude mais comble les envies de bouffée d’air pur. L’Auvergne est d’ailleurs souvent comparée à l’Irlande et l’Ecosse, ses cousines européennes.

Plus loin encore, nombre de ses sites naturels procurent des sensations similaires à celles d’une visite d’un parc national canadien. De la verdure à perte de vue, des kilomètres sans croiser âmes qui vivent et une nature préservée. Les quatre saisons sont aussi marquées des deux côtés de l’Atlantique réservant des surprises colorées: vert tendre au printemps, floraison dense estival, feuilles chatoyantes à l’automne et neiges immaculées hivernales.

Si vous n’êtes toujours pas convaincu, sachez tout de même que Lonely Planet a classée l’Auvergne dans les 10 régions à visiter dans le monde en 2016.

Gauche: Puy de Sancy, Monts Dore, Puy-de-Dôme, Auvergne-Rhône-Alpes, 2014 Gwenole Camus - Flickr -CC Droite: Parc national des Grands-Jardins, Charlevoix, Québec, Canada, Amérique du Nord, 2010 Jean-David et Anne-Laure, Flickr - CC

9 - Un jardin oriental en Maine-et-Loire

Vous recherchez un cadre zen digne du pays du Soleil-Levant? Prenez la direction du parc oriental de Maulévrier. Au sud du Maine-et-Loire, à la limite des Deux-Sèvres, se cache un lieu présenté comme l’un des plus grands jardins japonais d’Europe. Une pagode sur les bords du lac près d’un pont à la célèbre peinture rouge donne l’impression de se réveiller après un long voyage. Des bosquets aux formes parfaitement arrondies viennent compléter le décor. Ici, la nature est maîtrisée jusque dans ses moindres détails. Dans les allées aux senteurs exotiques, 400 espèces de végétaux sont à découvrir. Se rapprochant de l’esprit des visites nocturnes des jardins japonais, des promenades musicales et poétiques sont proposées de mai à septembre. Une invitation à la méditation.

Gauche: Parc oriental de Maulévrier, Maine-et-Loire, Pays de la Loire, Jean-Pierre Dalbéra - Flickr - CC Droite: Jardin de Ritsurin-koen, Takamatsu, Shikoku, Japon, Asie Chris J - Flickr- CC

10 - La petite Amazonie des Pyrénées

Dissimulée au bout d’un chemin de randonnée dans les Pyrénées, une surprise attend les marcheurs à La Gourgue d’Asque. Les eaux de l’Arros ont creusé des gorges de roche calcaire donnant naissance à un microcosme. Au printemps, l’air est étouffant dans ce site à l’hydrométrie exceptionnelle. L’humidité est telle qu’une végétation exubérante s’est développée. Les arbres et les rochers se sont recouverts de mousses, lichens et fougères. La flore donne l’impression de s’être perdu au fin fond d’une jungle. Certains y voient même un univers féérique où lutins et elfes se cacheraient. Pour les retrouver, armez-vous de bonnes chaussures et redoublez de vigilance, le sol peut s’avérer très glissant.

Gauche: Gourgue d’Asque, Hautes-Pyrénées, Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, 2012, Ycas - CC - Flickr Droite: Amazonie, Brésil, Amérique latine, 2013 Sandy Marie, CC, Flickr

Elise Maillard