BFMTV

73 départements français menacés par un épisode de sécheresse

Image d'illustration - un champ de maïs desséché lors des grosses chaleurs d'août 2018

Image d'illustration - un champ de maïs desséché lors des grosses chaleurs d'août 2018 - Patrick Hertzog

A l'approche de l'été, de nombreux départements français sont menacés par la sécheresse et des restrictions en eau devraient être prises, en particulier dans l'est du pays.

Malgré le meilleur état des nappes phréatiques en ce début d'été, 73 départements français sont menacés par un épisode de sécheresse, selon la carte de la situation au 30 juin du ministère de la Transition écologique et solidaire, dévoilée ce dimanche par le Journal du dimanche (JDD).

Alors que les températures moyennes de l’année 2019 ont été les plus élevées jamais enregistrées en Europe, le gouvernement a fait réaliser une carte des départements qui semblent les plus à risque face à la sécheresse estivale. Cette carte, mise à jour régulièrement, évalue le niveau des nappes phréatiques, les débits fluviaux ainsi que les prévisions météorologiques de Météo France de manière à anticiper les départements qui pourraient se retrouver sous tension en eau.

14 départements de l'Est très fortement touchés

Dans le détail, la dernière carte du ministère révèle que 14 départements de l'est du pays risquent d'être "très fortement" touchés par la sécheresse cette année. A savoir le Haut-Rhin et le Bas-Rhin, la Haute-Saône, la Côte d'Or, le Jura, l'Ain, l'Isère, la Drôme, l'Ardèche, la Loire, le Puy-de-Dôme, le Rhône et la Saône-et-Loire.

32 départements français risquent, eux, d'être "fortement" impactés par un épisode de sécheresse; et 27 autres devraient l'être "modéremment". Seul le quart sud-ouest semble relativement épargné par ce risque.

Le JDD rapporte que certaines régions, en l'occurence le Grand-Est, la Bourgogne-Franche-Comté et l'Auvergne-Rhône-Alpes sont déjà sous "très forte" tension. "La situation est déjà critique en Alsace et dans le Massif central. On s'attend à des restrictions assez fortes", prévenait jeudi Emmanuelle Wargon. Elle assurait également que la France était "cette année mieux préparée piur faire face à l'urgence".

Certaines restrictions ont déjà été prises dans 13 départements. En Saône-et-Lorie par exemple, il est désormais interdit de laver sa voiture, d'arroser les espaces verts, jardins et terrains de golf, mais aussi d'effectuer des prélèvements à des fins agricoles. "La sécheresse, on en a tous les ans. Il faut arrêter de traiter ça en épisode exceptionnel. Il faut réduire sa consommation d'eau", rappelait jeudi Emmanuelle Wargon.

A la mi-mai, Emmanuelle Wargon avait réuni le Comité national de l'eau afin d'’échanger sur les principes à mettre en œuvre pour mieux anticiper les difficultés liées aux épisodes de sécheresse à venir. La secrétaire d'Etat à la Transition écologique avait

Jeanne Bulant Journaliste BFMTV