BFMTV

Trois choses à savoir sur la salle du Congrès à Versailles

Le Sénat et l'Assemblée nationale se réunissent ce lundi dans la salle du Congrès à Versailles.

Le Sénat et l'Assemblée nationale se réunissent ce lundi dans la salle du Congrès à Versailles. - Eric Feferberg - AFP

Emmanuel Macron s'exprime ce lundi devant le Congrès réuni à Versailles pour détailler les priorités de son quinquennat. Enclave républicaine au sein du palais du Roi Soleil, la salle du Congrès était jusqu'en 1958 le lieu d'élection du président de la République. C'est aussi devant cette assemblée que le président peut s'exprimer face aux Parlementaires.

Construite à la fin du 19e siècle, la salle du Congrès à Versailles est avec le Sénat et l'Assemblée nationale, l'autre lieu de réunion des parlementaires. Si l'hémicycle de 800 places est toujours utilisé de nos jours, il reste un lieu de rassemblement assez exceptionnel et ouvert au public à de rares occasions.

Une salle conçue sous la IIIe République

L'origine de cette salle remonte à la IIIe République. A partir des lois constitutionnelles de 1875, le Parlement siège en deux chambres, le Sénat et la Chambre des députés. Fuyant l'insurrection de la Commune de Paris, les parlementaires s'installent en-dehors de la capitale: les sénateurs à l'Opéra royal de Versailles tandis qu'une nouvelle salle est aménagée pour les députés dans l'aile du Midi. Ils y resteront jusqu'en 1879, date à laquelle ils regagnent le Palais Bourbon. 

En 2005, 25.000 m2 de bâtiment encore occupés par les services du Sénat et de l'Assemblée nationale sont restitués au château de Versailles. Jusqu'à cette date, le président de l'Assemblée nationale disposait encore d'un bureau à Versailles. Des logements étaient aussi mis à disposition des hauts fonctionnaires de l'Assemblée. 

Le lieu d'élection du président de la République jusqu'en 1958

Même si les députés et sénateurs ont regagné Paris à la fin du 19e siècle, les parlementaires continuent de venir ponctuellement siéger à Versailles. La salle du Congrès sert notamment à l'élection du président de la République.

Avant la cinquième République qui instaure en 1958 l'élection du président au suffrage universel direct, le chef de l'Etat était en effet élu par les parlementaires qui se retrouvaient salle du Congrès à Versailles pour procéder à l'élection.

Depuis la cinquième République, les parlementaires sont également réunis en Congrès à Versailles pour voter les réformes constitutionnelles, si la voie du référendum n'est pas choisie. 

Seul lieu où le président peut s'exprimer devant les parlementaires

En vertu d'une tradition républicaine, le président de la République ne peut pas participer aux séances des assemblées, domaine réservé des parlementaires. Le président peut seulement s'adresser aux assemblées par le biais d'un droit de message.

Mais depuis la réforme constitutionnelle de 2008 portée par Nicolas Sarkozy, le chef de l'Etat a la possibilité de convoquer le Congrès pour prendre la parole devant les deux assemblées. Son discours peut être suivi d'un débat sans vote. C'est à ce titre qu'Emmanuel Macron réunit ce lundi les parlementaires. 

Carole Blanchard