BFMTV

Quels sont les musées ouverts à Paris et en Île-de-France ce week-end?

L'Atelier des Lumières fait partie des musées ayant rouvert au public

L'Atelier des Lumières fait partie des musées ayant rouvert au public - Philippe LOPEZ - AFP

Le musée de l’Illusion, l'Atelier des Lumières, l'Institut Giacometti… BFM Paris fait le tour des expositions accessibles au public dans la capitale et en Île-de-France.

Avec le déconfinement, plusieurs "petits musées" de la capitale et d'Île-de-France ont rouvert leurs portes au public en mettant en place des mesures sanitaires strictes. Avant une ouverture plus large à partir de la semaine prochaine, voici quelques idées de musées et d'expositions à visiter en ce week-end de la Pentecôte si vous n'avez pas prévu d'aller flâner dans les parcs et jardins de la région.

  • Le musée de l'Illusion (Paris Ier)

Le musée de l'Illusion a été l'un des premiers à rouvrir à Paris au début du déconfinement. Après avoir dû refermer faute d'autorisation, l’établissement a finalement rouvert au public le 22 mai. Gel hydroalcoolique, oeuvres et installations régulièrement nettoyées, vitres en plexiglas aux caisses et sens de visite avec marqueurs au sol: l'établissement a pris un certain nombre de mesures sanitaires.

Le musée de l’Illusion est ouvert tous les jours de 10 à 20 heures. Des nocturnes jusqu'à 22 heures ont lieu les jeudis, vendredis et samedis. Il est conseillé de réserver ses billets en ligne avant de se rendre sur le site, puisque le musée limite son nombre de visiteurs en fonction des créneaux horaires en cette période.

  • Le 59 Rivoli (Paris Ier)

Le squat d'artistes du 59 Rivoli a lui aussi rouvert au public, du moins en partie. Il est possible d’accéder à l’exposition Vitale, une rétrospective des oeuvres des 30 artistes qui résident actuellement dans cette galerie d’art insolite ainsi que d’anciens créateurs passés par ce squat. Le masque est obligatoire, du gel hydroalcoolique est mis à disposition, et seulement 25 personnes sont acceptées en même temps. L'accès aux ateliers reste cependant fermé. La galerie d'art est ouverte du mardi au dimanche, de 16 à 20 heures, gratuitement.

  • La Fondation Lafayette Anticipations (Paris IV)

La Fondation Lafayette Anticipation et son exposition temporaire consacrée à l’artiste Rachel Rose sont de nouveau accessible aux visiteurs depuis le 25 mai dernier. Le port du masque y est obligatoire, et il pourra être fourni aux personnes qui n'en disposent pas. Du gel hydroalcoolique est mis à disposition et des marquages au sol symbolisent les distances de sécurité à respecter. L'entrée est gratuite et se fait sans réservation, mais l'accès est tout de même limité à seulement six visiteurs simultanément dans les salles d’exposition. La Fondation est ouverte tous les jours de 11 à 19 heures, excepté le mardi.

Le musée de l'Illusion a rouvert avec des mesures sanitaires strictes
Le musée de l'Illusion a rouvert avec des mesures sanitaires strictes © Franck Fife - AFP
  • L'Atelier des Lumières (Paris XIe)

L'Atelier des Lumières, qui propose jusqu'en janvier prochain l'exposition "Monet, Renoir… Chagall. Voyages en Méditerranée", a rouvert au public mardi dernier. Plusieurs précautions sanitaires ont été prises pour cette réouverture, à savoir l'obligation de la réservation d'un créneau de visite en ligne au préalable, l'obligation du port du masque, la prise de température à l'entrée du musée, l'installation de vitres aux caisses ainsi que la mise à disposition de gel hydroalcoolique. Les visiteurs ne doivent pas se regrouper à l'intérieur et les vestiaires restent fermés. L'un des espaces d'exposition, le Studio, restera aussi fermé pour le moment. L'Atelier des Lumières est ouvert tous les jours, de 11 à 18 heures du lundi au jeudi, de 11 à 22 heures le vendredi, de 10 à 22 heures le samedi et de 10 à 19 heures le dimanche.

  • Musée Jacquemart-André (Paris VIII)

Le musée Jacquemart-André a rouvert au public mardi 26 mai. Pour compenser ses semaines de fermeture, l'établissement a décidé de prolonger jusqu’au 11 janvier son exposition consacrée au peintre Turner, intitulée "Turner, peintures et aquarelles. Collections de la Tate", qui avait été lancée juste avant le confinement.

Les visiteurs ont l’obligation de réserver leurs billets en ligne et les visites sont limitées à une heure. Du gel hydroalcoolique est mis à disposition, le port du masque est obligatoire, les groupes ne sont pas admis, les audioguides sont indisponibles, les vestiaires sont fermés et l'accès aux expositions temporaires est limité à 60 personnes simultanément. Le musée Jacquemart-André est ouvert tous les jours de 11 à 19 heures, et jusqu’à 20h30 le lundi.

  • L’Institut Giacometti (Paris XIV)

L’Institut Giacometti a rouvert le 15 mai dernier, dans la limite de seulement dix visiteurs à la fois pour des visites d’une durée de 20 minutes. Il faut ainsi réserver sa place et son créneau horaire à l'avance sur internet pour pouvoir accéder à l’exposition "A la recherche des œuvres disparues", qui ne sera visible que jusqu'au 21 juin prochain. Les visites guidées sont cependant suspendues pour le moment, l’accès aux WC n’est pas possible et les poussettes ne sont pas autorisées dans l’enceinte. Les visiteurs doivent par ailleurs porter un masques et respecter les règles de distanciation sociale. L’Institut Giacometti est ouvert du jeudi au dimanche, de 11 à 17 heures.

L'exposition Turner au musée Jacquemart-André
L'exposition Turner au musée Jacquemart-André © STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
  • Le musée du Jouet (Poissy)

Le musée du Jouet, situé à Poissy, dans les Yvelines, a rouvert ses portes au début du déconfinement, le 13 mai. Pour accéder au musée, les visiteurs sont tenus de réserver leur créneau horaire à l’avance et de porter un masque. Certaines installations ludiques ainsi que les espaces-jeux et les bornes de consultation numériques sont cependant condamnés pour des raisons sanitaire. L'accueil de groupe est également impossible. Les poupées en porcelaine et les jouets en bois du musée sont visibles du mercredi au vendredi de 10 à 12h30 et de 13h30 à 18 heures ainsi que du samedi au dimanche de 13 à 18 heures.

  • Le musée français de la Carte à jouer (Issy-les-Moulineaux)

Le musée français de la Carte à jouer, situé à Issy-les-Moulineaux, a rouvert au public le 13 mai. En plus de ses collections de cartes du monde entier, l’établissement propose une exposition consacrée à la cartomancie jusqu’au 7 juin. Du côté des mesures sanitaires, les visiteurs sont dans l’obligation de porter un masque, qui pourra être fourni sur place. Un parcours fléché a également été mis en place et du gel hydroalcoolique est à disposition. Le musée de la Carte à jouer est ouvert les mercredi, jeudi et vendredi de 11 à 17 heures et les samedis et dimanches de 14 à 18 heures.

  • Le musée volant Salis (Cerny)

Le musée volant Salis de Cerny, où les passionnés d’aviation peuvent découvrir près de 70 avions aujourd’hui ou du siècle passé, a rouvert au public le 11 mai. L’établissement précise que tous les visiteurs doivent se désinfecter les mains avant de rentrer et doivent respecter les règles de distanciation sociale et les gestes barrières. Un film récapitulant toutes les mesures mises en place dans le musée a également été réalisé. Le musée volant est ouvert du lundi au dimanche, mais uniquement l’après-midi, de 14 à 17 heures, et jusqu’à 18 heures le week-end.

  • L'Atelier-Musée Rosa Bohneur (Thomery)

L'Atelier-Musée Rosa Bohneur, situé à Thomery, a rouvert vendredi 29 mai. Pour redécouvrir l'oeuvre de cette peintre du XIXe, les visiteurs devront obligatoirement réserver leurs visites à l'avance et porter des masques. Seules 10 personnes seront admises simultanément dans le musée. L'atelier se visite tous les jours sauf le lundi, de 10 heures à midi et de 14 à 16 heures.

  • Le Hangar des Arts (Magny-en-Vexin)

Le Hangar des arts, galerie d’art contemporain située à Magny-en-Vexin, dans le Val-d’Oise, a lui aussi rouvert ses portes. L’exposition de pop art et de street art qui avait été lancée quelques semaines avant le confinement a été prolongée jusqu’au 7 juin. Le Hangar est ouvert au public gratuitement du vendredi au dimanche, de 11 à 19 heures.

  • La Maison Populaire (Montreuil)

La Maison populaire de Montreuil a rouvert les portes de son exposition - prolongée en raison du confinement - “I’m from nowhere good”, consacrée aux pratiques artistiques queer. Le port du masque y est obligatoire, du gel hydroalcoolique est proposé aux visiteurs et un sens de la circulation a été mis en place. L’entrée libre se fait sur réservation du mercredi au samedi, de 15 à 19 heures.

De nombreuses réouvertures prévues en juin

Un certains nombre d’autres établissements avaient d’ores et déjà prévu leur réouverture pour le mois de juin avant les annonces gouvernementales, qui ont donné l'autorisation aux musées de rouvrir dès le 2 juin.

À Paris, le quai Branly fera partie des premiers gros musées de la capitale à rouvrir, avec un accueil au public prévu le 9 juin. La réouverture du musée de l'Orangerie est prévue le 22 juin, celles du Palais de la Découverte et du musée des Arts décoratifs le 23 juin, et celle de la Cité des Sciences et de l'Industrie le 27 juin. Son exposition "Espions" a été prolongée jusqu'au 1er août.

Le musée de Montmartre (18e), qui propose toujours une exposition consacrée aux peintures et sculptures d’Otto Freundlich, rouvre le 30 mai. Les visiteurs pourront également admirer l’exposition “Cézanne et les maîtres, Rêve d’Italie”, au musée Marmottan-Monet (16e) à partir du 2 juin. Le musée en Herbe et son exposition pour enfants Araignées, Lucioles et Papillons rouvrira ses portes le 13 juin.

Du côté des musées de la Ville, la mairie évoque une réouverture le 16 juin, sous réserve de l’obtention de l’accord des autorités, du Petit Palais, du musée Bourdelle, du musée de la Libération de Paris, du musée Cernuschi, de la maison de Balzac, du musée de la Vie Romantique ainsi que des Catacombes.

En Ile-de-France, le musée des Avelines (musée d’art et d’histoire de Saint-Cloud) rouvrira le 3 juin, de même que le musée de la gendarmerie nationale de Melun, l'Exploradôme de Vitry-sur-Seine et le musée Roybet-Fould, à Courbevoie, et son exposition "James Roberts une vie de châteaux à Courbevoie".

Les grands musées parisiens, comme le Louvre, le Centre Pompidou ou encore le musée d'Orsay ne rouvriront qu'en juillet.

Juliette Mitoyen