BFMTV

Malgré le Covid-19, Roselyne Bachelot assure que "la culture n'est pas à l'arrêt" en France

Roselyne Bachelot à l'Elysée le 3 février 2021

Roselyne Bachelot à l'Elysée le 3 février 2021 - Ludovic MARIN © 2019 AFP

Dans une lettre ouverte adressée à Emmanuel Macron ce lundi, les professionnels du monde de la culture interpellent le gouvernement, qui tarde à présenter le moindre calendrier de réouverture.

Elle tient à rassurer ceux qui attendent un signal de la part de son ministère. Dans une interview accordée ce dimanche au Parisien, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot s'est adressée aux professionnels inquiets du secteur, qui envoient une lettre ouverte ce lundi à Emmanuel Macron. Ils y interpellent le chef de l'État et reprochent au gouvernement de tarder à échaffauder un calendrier de réouverture des lieux culturels.

"On ne tarde en aucun cas, puisque ce n'est pas un calendrier que l'on prépare mais un cadre", tente de préciser la ministre dans Le Parisien. Et d'insister sur le fait "que la culture n'est pas à l'arrêt dans notre pays".

"Les captations, les résidences, les tournages, et les répétitions si importantes pour préparer, présenter des spectacles quand les lieux culturels vont rouvrir, sont maintenus", assure Roselyne Bachelot.

"Réguler les flux de personnes"

La ministre de la Culture dit par ailleurs comprendre "la déception" ressentie par les représentants du secteur, dont l'activité n'a pas repris depuis le deuxième confinement, instauré durant l'automne. "Ce que nous combattons quand la pandémie est aiguë, c'est ajouter des flux de personnes aux flux existants", justifie Roselyne Bachelot.

"Il faut quand même bien se dire qu'il y a forcément eu des personnes qui ont pu être contaminées lors de spectacles et qui se sont ensuite égaillées dans la nature ne permettant pas d'identifier de réels clusters", explique-t-elle, même si elle tient à rappeler que "les protocoles sanitaires ont été respectés" lorsqu'ils ont été en place.

Quant aux raisons qui ont amené certains voisins européens - l'Espagne et l'Italie notamment - à rouvrir leurs lieux culturels, la ministre en voit deux principales:

"Soit parce que leur situation sanitaire est largement meilleure que la nôtre, soit parce qu'ils n'ont pas, et le déplorent d'ailleurs, les moyens de soutenir autant que la France les structures culturelles et les artistes qui ne peuvent travailler!"

S'agissant de la réouverture, dont Roselyne Bachelot assure qu'elle est bien en préparation même si l'horizon demeure incertain, le gouvernement a "réfléchi à comment réguler les flux de personnes" dans les lieux culturels, "par exemple en modulant les horaires d'ouverture".

Jules Pecnard Journaliste BFMTV