BFMTV
Culture

Le 5 bis rue de Verneuil s'appellera "Maison Gainsbourg"

Des fans en 2016 devant l'entrée du 5 bis rue de Verneuil à Paris, maison de  Serge Gainsbourg, lors du 25e anniversaire de sa mort

Des fans en 2016 devant l'entrée du 5 bis rue de Verneuil à Paris, maison de Serge Gainsbourg, lors du 25e anniversaire de sa mort - MATTHIEU ALEXANDRE © 2019 AFP

Charlotte Gainsbourg avait récemment fait part de sa détermination à ouvrir au public la dernière résidence de son père. L'annonce est désormais officielle.

Ce mardi 2 mars marque les 30 ans de la disparition de Serge Gainsbourg, mort à l'âge de 62 ans. l'occasion d'annoncer l'ouverture prochaine d'un musée Gainsbourg. Si sa fille Charlotte Gainsbourg, à l'origine de ce projet, avait espéré ouvrir au public l'hôtel particulier de son père, à l'occasion de cette date anniversaire, la crise sanitaire a repoussé l'événement à septembre prochain.

Mais ce projet de musée, en sommeil depuis des années, se concrétise tout de même, avec le lancement d'un site web et de comptes Instagram et Twitter annonçant son lancement "avant la fin de l'année", "sous le nom de Maison Gainsbourg".

"À l’occasion du 30ème anniversaire de la disparition de l’artiste, Charlotte Gainsbourg a la joie d’annoncer l’ouverture au public de la maison où a vécu Serge Gainsbourg de 1969 à 1991", indique le communiqué en forme d'élégant faire-part.

"Je le gardais comme un trésor"

Cette résidence du 5 bis rue de Verneuil, dans le 7e arrondissement de Paris, est devenue un lieu de pélerinage pour les fans du chanteur. La semaine dernière, Charlotte Gainsbourg faisait part à l'AFP de sa détermination à ouvrir l'établissement:

"Dans les dix premières années, quand j'étais la plus sûre du projet, c'était très compliqué à faire aboutir", avait-elle expliqué. "Et après, j'ai fait marche arrière parce que c'était un peu ce qui me restait de lui, donc je le gardais comme un trésor. Mais quand je suis partie à New York il y a 6 ans - maintenant je suis de retour à Paris - j'ai pris de la distance et j'ai compris qu'il fallait que ça se fasse. Pour les gens, mais aussi pour ma santé mentale, il faut que j'arrive à m'en détacher. Il faut que ce soit un lieu vraiment ancré dans le patrimoine parisien, que ce soit accessible".

"C'est assez surprenant"

L'actrice et chanteuse avait également donné un avant-goût de ce qu'y trouveront les visiteurs: "On ne va pas découvrir des choses sur son oeuvre mais le cadre de son travail. C'est lui, sa personnalité, c'est assez surprenant. On a l'image d'artistes qui sont dans des espaces immenses, luxueux, là c'est relativement modeste. Au départ, ce sont d'anciennes écuries, ce n'est pas haut de plafond, ce n'est pas l'appartement haussmannien par excellence. Il y a une cuisine minuscule."

Un lieu chargé d'histoire familiale, puisque c'est là que Charlotte Gainsbourg a vécu avec ses parents: "Au départ, c'était la maison de famille, avec ma mère, ma soeur, lui et moi. A l'époque de ma mère (Jane Birkin), il y avait peu de choses, puis après il y a eu de plus en plus de bordel très arrangé (rires). Il a transformé ça de son vivant en musée bourré d'objets, on avait du mal à marcher sans avoir peur de casser quelque chose."

Aucune date précise n'a été communiquée. Charlotte Gainsbourg avait expliqué qu'elle souhaitait ouvrir la maison en mars, ce qui ne sera pas possible en raison de la crise sanitaire. "On espère à la rentrée scolaire, avant la fin de l'année si possible".

Benjamin Pierret avec AFP