BFMTV

L'offre de BD recule en 2013 pour la 1ère fois depuis 17 ans

BFMTV

La production d'albums de BD en Europe francophone a ralenti en 2013 pour la première fois depuis 17 ans dans un contexte économique morose, même si le 9e art demeure l'un des secteurs du livre qui résiste le mieux à la crise, selon le rapport annuel de l'ACBD publié lundi.

Tout en conservant une multiplicité de genres et de publics, l'offre de BD a marqué le pas, avec 5.159 albums publiés en 2013, dont 3.882 strictes nouveautés, soit un recul de 7,3% par rapport à 2012, indique Gilles Ratier, secrétaire général de l'Association des critiques et journalistes de bande dessinée (ACBD) dans ce rapport.

L'activité du secteur est toujours dominée par quatre groupes de plus en plus puissants qui totalisent 43,7% de la production (contre 44,9% en 2012), alors que 332 éditeurs ont publié des BD cette année (326 l'an passé). Au premier rang de ces géants, le groupe Médias-Participations, suivi du groupe Glénat, du groupe Delcourt et du groupe Madrigall (Gallimard-Flammarion).

Dopée par le 35e album d'Astérix, l'économie de la BD a toutefois été l'un des secteurs du livre qui a le mieux résisté à la crise. Seuls quelques titres ont cependant réalisé l'essentiel du chiffre d'affaires.

Cette année, 117 albums ont été tirés à plus de 50.000 exemplaires, dont 86 appartiennent au domaine franco-belge. Le trio de tête comprend "Astérix chez les Pictes" (2,48 millions d'exemplaires), le 22e "Blake et Mortimer" (445.000) et le 18e "Le chat" (350.000).