BFMTV

Fête de la musique: le programme des festivités à Paris

Si les concerts spontanés sont interdits cette année, plusieurs lieux culturels parisiens organisent ce dimanche des représentations musicales dans le respect des règles de distanciation sociale.

Depuis 1982, les Français célèbrent le 21 juin la fête de la musique. Une soirée musicale riche en animations qui sera cette année un peu particulière en raison de l'épidémie de Covid-19. Si le ministre de la Culture a décidé de la maintenir, estimant ce dimanche sur Europe 1 qu'il était "important de la célébrer", des règles inédites seront toutefois en vigueur pour que la distanciation sociale soit respectée.

Les grands spectacles traditionnellement organisés dans des lieux emblématiques de la capitale ont été annulés mais Franck Riester a assuré que "des concerts pourront se dérouler dans des lieux autorisés à accueillir du public dans le respect des règles sanitaires sous la responsabilité du dirigeant du lieu et en plein air sous la responsabilité d'un organisateur avec respect des distanciations physiques (sans) créer d'attroupement à proximité".

Les concerts spontanés interdits

Pour rappel, les rassemblements "de plus de 10 personnes étant toujours interdits sur le domaine public, les concerts spontanés ne sont pas autorisés". "Néanmoins, les manifestations sur la voie publique peuvent faire l'objet d'un régime dérogatoire", indique le ministère avec une "autorisation préalable du préfet de département, en lien avec le Maire".

Pour les bars, cafés et restaurants, "l'organisation de concerts relève de la responsabilité de l'exploitant du lieu: ils sont déconseillés dès lors qu'ils sont susceptibles de générer des rassemblements non maîtrisés sur la voie publique", précisent les autorités.

Innovation digitale

Artistes et lieux culturels ne manquent toutefois pas d'imagination pour proposer aux Parisiens une soirée festive. Le projet le plus fou revient sans doute à Jean-Michel Jarre, toujours pionnier. La figure internationale de la scène électronique va jouer en direct ce dimanche soir "en avatar, comme dans Matrix", dans un univers virtuel où il pourra être rejoint "par les avatars des spectateurs" détenteurs de casques de réalité virtuelle. Ce set, "Alone Together", sera retransmis en direct sur toutes les plateformes digitales à partir de 21h15 et sera accessible de n'importe quel point du globe (via les sites et réseaux de Jarre et de VRrOOm).

Tous les musiciens, "amateurs ou professionnels", sont par ailleurs invités par le ministère "à interpréter ou réinterpréter Chanson sur ma drôle de vie de Véronique Sanson, simultanément ce dimanche, juste après 20h", chacun chez soi, "sur son balcon ou à sa fenêtre, dans son jardin ou dans sa cour, sur les réseaux sociaux".

Les concerts maintenus

A la Philharmonie de Paris, pas de show en réalité augmentée mais le premier récital avec public depuis la mi-mars dans la grande salle Pierre Boulez (2400 places) avec la pianiste Khatia Buniatishvili devant une jauge réduite (800 personnes). L'Institut du monde arabe, dirigé par le créateur de la fête de la musique Jack Lang, organise, quant à lui, à partir de 13 heures un karaoké géant sur le parvis qui sera suivi d'un DJ set et de performances musicales sur le toit de l'institution (sur réservation).

Un concert de Muse Project sera par ailleurs retransmis place Dauphine, dans le 1er arrondissement, dès 17 heures, tandis qu'un "open air électro" se tiendra au jardin Villemin, dans le 10e arrondissement, à partir de 15 heures. Plusieurs lieux festifs parisiens comme Le Perchoir Porte de Versailles, le Point Ephémère, le BAM Parmentier ou encore Ground Control organisent eux aussi des soirées musicales, dans le respect des consignes sanitaires.

Mélanie Rostagnat Journaliste BFMTV