BFMTV

Et si La Joconde nue avait bien été peinte par Léonard de Vinci?

La Joconde nue - Image d'illustration

La Joconde nue - Image d'illustration - RMN-Grand Palais-domaine de Chantilly

Plusieurs indices laissent penser à une participation active du virtuose italien à l'élaboration de la toile.

De l’iconique peinture La Joconde de Léonard de Vinci, on connaît beaucoup d'éléments: son sourire mystérieux, l’arrière-plan de la toile à l’horizon incertain, et ses centaines de milliers de visiteurs annuels au Louvre, venus admirer ce qui est probablement la peinture la plus célèbre de la planète.

En revanche, ce que l’on connait moins, c’est cet alter-ego, La Joconde nue, conservée au château de Chantilly dans l'Oise. L’œuvre, un dessin au charbon de bois sur feuilles de papier encollées possède pourtant elle aussi sa part de mystère, dont un auteur inconnu.

Et comme le précise le site Connaissance des Arts, en vue d’une exposition consacrée au génie italien prévue courant 2019 à Chantilly, le musée Condé, en charge de la collection, a tenu à trancher une épineuse question. La toile est-elle ou non signée Léonard de Vinci?

Faisceau d'indices

Pour répondre à cette interrogation qui divise encore les historiens de l’art, les grands moyens ont été déployés par les scientifiques C2RMF (Centre de recherche et de restauration des musées de France): "Analyses sous binoculaire, par fluorescence X et à la photoluminescence ultra-violets, réflectographie infrarouge" souligne Ouest-France.

Et les résultats sont probants. Grâce aux études, il a été découvert que le dessin avait été réalisé par un gaucher, comme l’était le virtuose italien. De plus, l’utilisation du sfumato, technique adorée de de Vinci qui consiste à estomper les contours de ces sujets, est également visible. Cette qualité de dessin "prouve que ce n’est pas une copie mais une œuvre originale de créateur" souligne Mathieu Deldicque, conservateur du musée, toujours au quotidien régional.

Dernier point soulevé, et non des moindres, la position des mains du personnage, qui sont superposables de manière quasi-identique avec celles de la peinture conservée au Louvre.

"Nous avons désormais la certitude que ce dessin a été créé dans l’atelier de Léonard de Vinci. Et la participation du maître est très probable", conclut-il.
Hugo Septier