BFMTV

#BestMuseumBum: quand les musées mondiaux se livrent à un concours de fesses

Hermaphrodite endormi au musée du Louvre

Hermaphrodite endormi au musée du Louvre - Wikinade - Wikimedia - CC

Les conservateurs des musées du monde entier s'affrontent sur Twitter à coups de photos de fesses... de statues. Une manière facétieuse de faire vivre leurs collections pendant la pandémie.

Couvrez ce postérieur que je ne saurais voir. Les musées mondiaux se livrent depuis avril des matchs numériques d'œuvres d'art sur les réseaux sociaux, avec le mot clé #CuratorBattle.

Le thème de juin, fait la part belle aux fessiers en tout genre, et suscite l'engouement, comme l'a repéré The Guardian. Des conservateurs de musées du monde entier s'affrontent en effet sur Twitter à coups de photos de fesses de statues et autres sculptures.

Certains rivalisent d'inventivité pour trouver des sculptures insolites. Cette initiative amusante est une manière de palier la fermeture de nombreux musées dans le monde en raison de la pandémie de coronavirus. Et de découvrir comment les fesses ont été représentées à travers l'histoire de l'humanité.

Le Yorkshire Museum (York, Angleterre) est à l'origine de ce #CuratorBattle. Un porte-parole du musée a indiqué au Guardian que ces matchs étaient "une opportunité pour les musées, grands comme petits, de partager leurs œuvres en relation avec un thème pour créer ce qui est devenu une exposition mondiale et en ligne."

https://twitter.com/J_Lachasse Jérôme Lachasse Journaliste BFMTV