BFMTV

A 64 ans, il tentera un saut record à 40 kms d'altitude

-

- - -

Un parachutiste de 64 ans va tenter un saut en chute libre à 40 000 mètres d’altitude. Une prouesse qui donne de nouvelles perspectives à la recherche.

Michel Fournier, un parachutiste de 64 ans, va tenter d'effectuer à partir du 25 mai prochain au dessus du Canada, un saut en chute libre de 40 000 mètres d'altitude. L'ancien officier pilote avait déjà tenter son "grand saut" en 2003.

Pour monter à 40 mille mètres d'altitude, il décollera dans une nacelle préssurisée, accrochée à un ballon gonflé à l'hélium de 600 000 mètres cube, 187 mètres de long, 116 de diamètre, plus de 6 hectares de surface. A cette altitude presque spatiale, l'air est très rare.

Pendant ces quelques 7 minutes de chute libre, il dépassera Mac 1 soit 1 000 km/h. Michel Fournier se montre peu impressionné : « Mach 1 pour moi, c'est rien. Ca va se faire en douceur. Quand vous regardez un astronaute qui fait une sortie extravéhiculaire, il est à Mac 25 ! 8 kilomètres par seconde ! Il fait le tour de la Terre en 90 minutes, c'est impensable ! Moi, c'est possible parce que je serai dans le vide spatial. Ca se passe dans l'espace, dans le vide. Au sol, c'est impossible, un homme ne peut pas franchir le mur du son ».

Pour lui, ce défi représente « un challenge physiologique, technique et spatial. Ca va avoir des conséquences très importantes dans le monde spatial. Je vais ouvrir un modèle de vol. Je vais atteindre des températures de - 110 °C. On a tout étudié, tout prévu, mais le risque zéro n'existe pas ».

Pour se protéger, il sera équipé d'une combinaison spécialement étudiée en laboratoire pour résister à moins 150 degrés.

La rédaction et Nicolas Marsan