BFMTV

Val-d'Oise: un chien meurt après avoir été traîné au sol et battu par son maître 

Image de l'individu en train de traîner l'animal dans les rues d'Argenteuil.

Image de l'individu en train de traîner l'animal dans les rues d'Argenteuil. - Capture d'écran Facebook.

Une vidéo de maltraitance animale, sur laquelle on voit un maître traîner son chien au sol dans les rues d'Argenteuil, a suscité l'indignation des internautes ce mardi. Suite à des signalements de riverains, un homme a été interpellé puis placé en hôpital psychiatrique.

Un homme a été interpellé et placé en garde à vue mardi après-midi par la police d'Argenteuil dans le Val-d'Oise, après avoir tué son chien en le traînant au sol, rapporte le journal Le Parisien.

Une vidéo de l'individu en train de traîner son chien sur le bitume a été relayée ce mercredi sur les réseaux sociaux par "la fondation Assistance aux animaux". Vues plus de 23.000 fois et partagées plus de 700 fois ce mercredi en début d'après-midi, les images ont suscité l'indignation des internautes.

L'homme placé en hôpital psychiatrique 

Plusieurs sources ont précisé au quotidien que l'homme aurait ensuite étranglé l'animal, avant de le frapper au sol et de le frapper avec différents objets.

Plusieurs riverains du quartier du Val-d'Argent Sud d'Argenteuil, où le suspect a été filmé, ont dit reconnaître l'animal, et ont alerté le commissariat dans la foulée. Certains riverains ont raconté avoir déjà nourri, voire hébergé le chien en question.

L'homme a ainsi pu être interpellé et placé en garde à vue rapidement pour "actes de cruauté" et "mauvais traitements envers un animal". À la suite d'une expertise psychiatrique, l'homme a été hospitalisé dans un établissement spécialisé, précise une source policière. L'affaire n'est cependant pas classée.

Anne-Claire Chauvancy, responsable de la protection animale pour la fondation, s'est "indignée par le calvaire enduré par ce chien et choquée que de tels faits puissent être classés sans suite, sans donner lieu à des poursuites pénales". Au Parisien, elle a annoncé que "la fondation Assistance aux animaux dépose(rait) plainte pour acte de cruauté. Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir, pour qu’instable psychologiquement ou pas, ces faits ne restent pas impunis".

Jeanne Bulant