BFMTV

Soudan: des photos de lions faméliques déclenchent une vague de mobilisation pour les sauver

Une lionne malade et mal nourrie dans sa cage au Parc zoologique de al-Qureshi, à Khartoum, au Soudan, le 19 janvier 2020

Une lionne malade et mal nourrie dans sa cage au Parc zoologique de al-Qureshi, à Khartoum, au Soudan, le 19 janvier 2020 - Ashraf Shazly / AFP

Quatre lionnes et un lion, dans un état famélique, mal nourris et malades, ont choqué un utilisateur de Facebook et de Twitter ce week-end. Après qu'Osman Salih a appelé à l'aide sur les réseaux sociaux et rencontré l'administration du parc zoologique, la solidarité s'est organisée pour sauver les fauves.

Les images de lions faméliques, malades et mal-nourris dans un zoo soudanais, ont fait le tour d'Internet et ont généré de nombreux appels aux dons et à la solidarité sur les réseaux sociaux. Quatre lionnes et un lion se trouvent dans des cages au parc zoologique d'Al-Qureshi, un quartier aisé de Karthoum, la capitale soudanaise. Les fauves souffrent depuis des semaines du manque de nourriture et de médicaments.

Une alerte lancée sur Facebook

L'alerte a été donnée par plusieurs publications de photos et d'une vidéo sur Facebook par Osman Salih,un Soudanais qui visitait le parc zoologique par hasard et a été alerté par l'état des lions, mais aussi des autres animaux. 

"J'ai été bouleversé en voyant ces lions aux os saillants", a écrit Osman Salih sur Facebook avec le hashtag #Sudananimalrescue ("sauver les animaux du Soudan"), lançant ainsi le début d'une campagne de soutien pour venir en aide aux félins. Le hashtag est devenu viral sur le Twitter soudanais pendant le week-end. "J'exhorte les gens et institutions qui se sentent concernés à les aider", rajoute-t-il.

Malnutrition et infections

Après avoir rencontré l'administration du parc zoologique, Osman Salih explique que ce sont les responsables de la faune au gouvernement qui sont directement chargés de s'occuper des lions, de leur santé et de leur nourriture, mais qu'ils ont arrêtés de les alimenter depuis un certain temps, faute de budget. Certains animaux ont perdu deux tiers de leur masse corporelle. Ils souffriraient de malnutrition, mais aussi d'infections et de parasites pouvant être liée à de la viande de mauvaise qualité.

"La nourriture n'est pas toujours accessible et nous devons souvent l'acheter avec notre propre argent", affirme à l'AFP Issameddine Hajjar, l'un des responsables du parc.

Vague de mobilisation pour sauver les cinq fauves

Dimanche, une foule de citoyens, de volontaires et de journalistes ont afflué au parc pour voir les lions après que des photos d'eux sont devenues virales sur les réseaux sociaux. D'après un membre du personnel, la dégradation générale de l'état du parc affecte la santé des animaux.

"Ils souffrent de maladies graves, ils sont malades et semblent mal nourris", explique Moataz Mahmoud, un des gardiens.
Un lion mal nourri dans sa cage au parc de Al-Qureshi, à Khartoum, au Soudan, le 19 janvier 2020
Un lion mal nourri dans sa cage au parc de Al-Qureshi, à Khartoum, au Soudan, le 19 janvier 2020 © Ashraf Shazly / AFP

Selon Osman Salih, les responsables gouvernementaux de la faune au Soudan se sont rapidement mobilisés après que ses photos ont fait le tour des réseaux sociaux. L'organisation Four Paws International a aussi affirmé vouloir envoyer une équipe au Soudan pour venir en aide aux animaux du parc zoologique, mais aussi d'autres parcs au Soudan.

"Beaucoup de viande fraîche a été amenée par des donneurs, ainsi que deux moutons. Des réserves régulières de viande de boucheries et d'abattoirs ont aussi été confirmées. On a pu acheter tout le matériel médical nécessaire pour les traitements d'urgence, comme des antibiotiques", a ainsi indiqué Osman Salih sur Facebook dimanche soir.

Dans son dernier tweet, ce Soudanais partage une vidéo montrant une des lionnes, très affaiblie, se nourrissant de viande hachée après avoir reçu son traitement médical ce mardi matin.

Une lionne, très malade, est morte lundi

Une autre lionne, qui était nourrie par perfusion depuis plusieurs jours, est morte tôt lundi, a déclaré Issameddine Hajjar, un responsable du parc d'Al-Qureshi, où les fauves souffrent depuis des semaines de manque de nourriture et de médicaments. Après le signalement de son état sur les réseaux sociaux, elle avait été emmenée à la Clinique Soba dans un état de santé critique, explique Osman Salih. 

"Une des deux lionnes malades est morte aujourd'hui (...). Hier, le docteur leur a donné des médicaments, puis elles ont été nourries", a dit Issameddine Hajjar. La santé de l'"une s'est améliorée mais l'autre est morte. Nous faisons à présent un diagnostic pour connaître les causes du décès". 

Le nombre de lions au Soudan n'est pas connu, mais plusieurs sont réunis dans le parc de Dinder, à la frontière avec l'Ethiopie. Les lions sont une espèce "vulnérable", selon l'Union internationale pour la conservation de la nature. Leur population en Afrique a baissé de 43% entre 1993 et 2014 et seulement 20.000 survivent aujourd'hui. 

Un an et un mois après le début d'un soulèvement contre le président Omar el-Bechir, destitué en avril dernier, le Soudan affronte une grave crise économique, en partie alimentée par 20 ans d'embargo américain (1997-2017), en raison de son soutien présumé à des groupes islamistes. 

Julia Galan avec AFP