BFMTV

Le bulldog anglais dans un cul-de-sac génétique, doit se régénérer

Bulldog anglais pratiquant son activité favorite, le farniente.

Bulldog anglais pratiquant son activité favorite, le farniente. - Moto "Club4AG" Miwa - flickr - CC

Tous les chiens descendent du loup. Mais aucun ne descendra plus du bulldog anglais arrivé au bout de l'évolution possible de sa race. A tel point que brasser ses gènes devient pour lui une question de survie.

Il faut sauver le soldat bulldog anglais! Cet emblème du génie britannique, symbole national d'abnégation et de courage, et dont la ressemblance avec Winston Churchill a de manière très irrévérencieuse été soulignée, est en danger. Son problème est celui de la consanguinité. La race a besoin de sang neuf, explique une étude parue dans Canine Genetics and Epidemiology.

Les problèmes des bulldogs anglais sont nombreux. Allergies cutanées, difficultés à respirer, problèmes de squelette et de motricité, accouchements nécessitant souvent une césarienne, arthrite: ces adorables compagnons sont rarement bien dans leur peau.

Niels Pedersen, chercheur à l'université de Californie à Davis, a expliqué à la BBC qu'il ne "formulait pas de jugement de valeur", mais qu'il "y a un problème" avec le bulldog anglais.

"Si vous voulez reconstruire la race, voici les blocs (génétiques, ndlr) dont vous disposez, mais sachez qu'ils sont très peu nombreux. Donc si vous utilisez ces mêmes vieilles briques, il ne va pas être facile de rebâtir quelque chose de viable", prévient le scientifique.

Des siècles d'élevage sélectif ont mené à l'impasse

Comment en est-on arrivé là? La sélection conduite par la main de l'homme au fil des siècles a mené à l'impasse. Le professeur Pedersen admet que ce n'est pas facile à admettre pour des éleveurs, mais qu'il faudra de toute façon se résoudre à prendre le problème à bras le corps.

"La façon la plus rapide pour obtenir la diversité génétique est de se croiser à une race ressemblante, mais est génétiquement distincte. Essayer de manipuler la diversité à l'intérieur d'une même race reste vraiment très difficile. Si tous vos chiens sont très liés les uns aux autres, lesquels allez-vous choisir? "

Cette consanguinité n'est pas une vue de l'esprit. Le patrimoine génétique de 102 bulldogs homologués et de 37 animaux supplémentaires a été analysé pour étayer ces conclusions. Le RSPCA, équivalent de notre SPA, déplore que le pedigree soit encore "accordé en se fondant sur l'apparence physique plutôt que sur la santé ou le tempérament". 

Pour redonner un coup de fouet au "British Bulldog", l'apport pourrait venir du Olde English Bulldogge. Ce spécimen provient d'une tentative d'un éleveur américain dans les années 70 pour recréer un bulldog de travail plus robuste, qui existait dans les années 1800. 

D. N.