BFMTV

Jardin des Plantes de Paris: Joey, le nouvel orang-outang

Un autre orang-outang, en Allemagne, en novembre dernier.

Un autre orang-outang, en Allemagne, en novembre dernier. - -

Le Muséum national d'Histoire naturelle de Paris a annoncé mercredi l'arrivée d'un nouveau venu dans la ménagerie du Jardin des Plantes de Paris, un orang-outang de Bornéo, confié par un zoo hongrois.

Joey, un orang-outan de Bornéo, a rejoint récemment les pensionnaires de la ménagerie du Jardin des Plantes de Paris dans le cadre d'un plan d'élevage international. "Joey est un mâle de 18 ans. Il est arrivé le 29 novembre pour se reproduire avec une des trois femelles de la ménagerie, Théodora, âgée de 25 ans", a expliqué mercredi Michel Saint-James, le directeur de la ménagerie.

Ce jeune mâle a été confié par le zoo de Sosto en Hongrie. "Il a été mis progressivement en contact avec ses congénères, visuellement derrière un grillage, avant d'intégrer physiquement le groupe jeudi dernier", a-t-il dit se félicitant "que tout se soit bien passé".

Menacés par l'exploitation de l'huile de palme

Avec une population estimée entre 50.000 et 60.000 individus dans les forêts pluvieuses et marécageuses de l'île de Bornéo, l'orang-outan qui signifie "homme de la forêt" en malais, figure sur la liste rouge des espèces en danger de l'Union internationale pour la conservation de la nature, l'IUCN.

L'orang-outang de Bornéo est notamment victime de la déforestation faite au profit de champs de palmiers, destinés à l'exploitation de l'huile de palme, que l'on retrouve dans de très nombreux produits alimentaires industriels.

Reconnaissable à son pelage roux et son disque facial graisseux de chaque côté des joues, l'orang-outan, qui vit une trentaine d'années à l'état sauvage et une dizaine d'années de plus en captivité, pèse 100 kg et mesure 1,40 mètre à l'âge adulte. La femelle donne naissance à un seul petit après neuf mois de gestation.

A. G. avec AFP