BFMTV

Comment bien choisir sa crème solaire

Attention aux coups de soleil à la plage.

Attention aux coups de soleil à la plage. - Martin Bernetti

En rayon, le choix est pléthorique. Mais comment bien choisir sa protection solaire? Voici nos recommandations.

Il y a les sprays, les crèmes, les huiles sèches ou teintées, les laits corporels… Face à la multitude de produits solaires proposés en pharmacies ou en grandes surfaces, BFMTV vous aide, grâce aux conseils d’Isabelle Gallay, dermatologue, à y voir plus clair.

> Quel indice de protection?

Le facteur de protection solaire (FPS ou SPF en anglais) mentionné sur l’emballage indique le niveau de protection contre les UVB, les rayons qui provoquent les coups de soleil. Le choix de l’indice dépend de son type de peau et du degré d’exposition au soleil envisagé.

Quatre catégories sont proposées: protection faible (SPF de 6 ou 10), protection moyenne (SPF de 15, 20 ou 25), protection haute (SPF de 30 ou 50) et très haute protection (50+). Pour choisir le niveau de protection le plus adapté, il est nécessaire au préalable d’avoir une idée de son phototype, c’est-à-dire de la tolérance de sa peau au soleil.

Le phototype 0 concerne les peaux très claires et les personnes albinos dont la peau est dépourvue de mélanocytes et qui doivent donc absolument éviter de se mettre au soleil. Le phototype 1 correspond aux peaux très claires, blanches, aux personnes aux cheveux blonds ou roux et aux yeux clairs qui présentent souvent des taches de rousseur en cas d’exposition. Une très haute protection est alors nécessaire.

Le phototype 2 est celui des personnes à la peau très claire qui peut toutefois devenir halée, à celles ayant des cheveux blonds ou châtains clairs qui prennent rapidement des coups de soleil. Pour elles aussi, une très haute protection s’impose. Les peaux claires qui bronzent plus facilement et qui ne présentent pas de taches de rousseur correspondent au phototype 3 et doivent utiliser un produit solaire de haute voire très haute protection.

Le phototype 4 correspond aux peaux mates, aux cheveux châtains ou bruns sans aucune tache de rousseur. Une protection moyenne ou haute s’avère nécessaire. Les personnes à la peau brune foncée ou noire, naturellement pigmentée, et qui ont les cheveux et les yeux noirs, intègrent les phototypes 5 et 6 qui peuvent se tourner vers un produit solaire de protection moyenne.

"Si vous partez pour des vacances d’été dans une région ensoleillée, il est préférable d’acheter une crème solaire présentant un indice de protection 50", conseille le Dr Isabelle Gallay, dermatologue à Dijon et vice-présidente du syndicat de dermatologie, qui rappelle qu’il ne faut pas s’exposer entre 11 heures et 16 heures, appliquer sa crème une demi-heure avant de sortir et renouveler l’opération toutes les deux heures.

Si le FPS concerne les UVB, les UVA, qui pénètrent plus profondément dans le derme, doivent également faire l’objet d’une surveillance attentive, note la médecin. Conformément à la réglementation européenne, les crèmes solaires doivent garantir une protection UVA au moins égale au tiers de la protection UVB. Un FPS de 30 pour les UVB doit ainsi assurer une protection de 10 contre les UVA. La plupart des marques mentionnent désormais sur l’emballage la protection contre les deux types de rayons.

> Filtres chimiques ou minéraux?

Traditionnellement, les produits solaires sont constitués de filtres chimiques à base de molécules organiques synthétiques comme l’oxybenzone, l’avobenzone ou l’octinoxate qui opèrent une absorption sélective des rayons. Bon à savoir: ces composants ont été interdits dans plusieurs régions du monde dont Palau et Hawaï car ils fragilisent les coraux.

Depuis quelques années, on observe le développement de filtres minéraux composés de microparticules de minéraux (oxyde de zinc ou dioxyde de titane), qui agissent quant à eux comme une surface réfléchissante. "Moins esthétiques, car ils laissent un aspect blanchâtre sur la peau, ils sont toutefois plus écologiques car ils limitent la pollution de l’eau et permettent une meilleure protection contre les UVA et les UVB", explique Isabelle Gallay. Ces écrans minéraux sont par ailleurs conseillés aux enfants et aux peaux sensibles car ils ne présentent pas de risques d’allergies. Enfin, ils sont efficaces immédiatement tandis que les filtres chimiques ne sont actifs que trente minutes après leur application.

> Quelle consistance?

Crèmes, huiles, sprays, lotions… "La consistance n’a pas d’impact sur le degré de protection", assure Isabelle Gallay qui préconise de choisir en fonction de la praticité du produit et de sa peau. Pour le corps, elle conseille les produits fluides sous forme d’huile et/ou de spray qui s’étalent mieux.

"Pour le visage, il faut choisir en fonction de son type de peau. Les jeunes présentant une peau à tendance acnéique doivent éviter les crèmes grasses et opter pour des écrans non-comédogènes, tandis que les adultes peuvent privilégier des crèmes contenant en plus des antioxydants qui freinent le vieillissement de la peau", précise-t-elle.

Les sportifs pourront quant à eux se tourner vers des lotions dites "toucher sec" qui permettent d’éviter d’avoir les mains qui glissent après l’application et qui sont plus supportables en cas de forte transpiration. "Pour les personnes ne présentant pas de problème de peau particulier, il est tout à fait possible d’utiliser le même produit pour le visage et pour le corps", soutient la dermatologue.

> Quelle quantité prévoir?

Pour une semaine, prévoir un tube pour le visage et un grand flacon pour le corps, conseille Isabelle Gallay qui souligne que des contenants de 400ml sont adaptés aux familles. "Il peut être intéressant de se tourner vers des flacons avec un poussoir doseur qui permet de connaître la dose de produit à appliquer: une dose pour chaque partie (visage, bras, mollet…)."

"Il ne faut pas lésiner sur la quantité, on ne met jamais assez de crème", rappelle-t-elle.

> Et pour les enfants?

Pour les enfants, on entend souvent parler d’écran total mais sachez que cette appellation est désormais interdite car aucun produit solaire ne permet de filtrer 100% des rayons ultraviolets. Pour préserver leur peau fine et fragile, optez pour des crèmes présentant un indice de très haute protection (50+), limitez le temps d’exposition et faites-leur garder tee-shirt, casquette et lunettes de soleil au maximum.

N’oubliez pas non plus de renouveler fréquemment l’application de la crème au minimum toutes les deux heures.

Mélanie Rostagnat Journaliste BFMTV