BFMTV

Val-d'Oise: 11 personnes interpellées après des heurts à Argenteuil

Une camionnette a été incendiée et un bus vandalisé à Argenteuil dans le Val-d'Oise. Un chauffeur de bus a également été blessé et un journaliste de BFM Paris agressé.

En fin de journée dimanche, des incidents ont éclaté à Argenteuil, dans le Val-d'Oise, dans un climat de tension consécutif à l'interpellation de Théo, à Aulnay-sous-Bois, le 2 février. Les incidents ont commencé vers 17 heures 30. Une cinquantaine de jeunes se sont regroupés sur la dalle d'Argenteuil, "suite à un appel sur les réseaux sociaux", a relaté la préfecture dans un communiqué. Le trafic des bus a été perturbé et la police s'est rendue sur place mais le calme est revenu dans la soirée.

Ils s'en sont d'abord pris à des voitures avant de caillasser un bus. Le chauffeur du bus a été "blessé au visage", selon la préfecture. Un véhicule et trois poubelles ont été incendiés. De "nombreux projectiles" ont été lancés sur les forces de l'ordre, sans faire de blessé, a-t-on ajouté de même source.

Onze personnes, dont huit mineurs, ont été interpellées après des heurts avec les forces de l'ordre, l'incendie d'un véhicule et le caillassage d'un bus, a indiqué la préfecture du Val-d'Oise. Un journaliste de BFM Paris a par ailleurs été agressé, il va bien. Dix personnes ont également été interpellées dans la nuit de dimanche à lundi en Seine-Saint-Denis, autre département touché par des violences urbaines. 

Samedi, des violences ont éclaté en marge d'un rassemblement en soutien à Théo, à Bobigny. 37 personnes ont été interpellées et les organisateurs de la manifestation se sont dits "déçus" par ces débordements. Ce lundi, huit personnes sont toujours en garde à vue.

M.L. avec Y.V. avec AFP