BFMTV

Une dent humaine de 560.000 ans découverte dans la grotte de Tautavel

Une dent vieille de 550.000 ans a été découverte.

Une dent vieille de 550.000 ans a été découverte. - Musée homme de Tautavel - Facebook

Le plus vieux reste humain de France a été découvert, jeudi, dans la grotte de Tautavel, près de Perpignan. Il s'agit d'une dent vieille de 560.000 ans.

Deux jeunes fouilleurs ont participé, jeudi, à une découverte majeure: celle d'une dent humaine datée de 560.000 ans, dans la grotte de la Caune de l'Arago, à Tautavel, près de Perpignan.

C'est le plus vieux reste humain découvert en France. Son propriétaire a été baptisé Arago 149 et serait 100.000 ans plus vieux que l'Homme de Tautavel, considéré, jusqu'à présent, comme le plus vieil humain en France.

148 restes humains retrouvés dans cette grotte

Cette dent, une incisive centrale inférieure d'adulte, a été retrouvée dans un carré de fouilles datant d'environ 560.000 ans, qui correspond à une époque froide. Elle se trouvait au milieu de restes de repas constitués d'animaux, notamment des rhinocéros ou des bisons.

La grotte de la Caune de l'Arago est un site préhistorique très important en France. Elle accueille chaque été depuis plus de cinquante ans des chantiers de fouilles, qui ont permis de découvrir 148 restes humains, datés de 300.000 à 560.000 ans, mais aussi 600.000 objets datés de 80.000 à 560.000 ans.

"Un petit bout d'émail qui dépassait"

Les deux héros du jour, Camille et Valentin, participaient à ces chantiers.

"J'ai repéré un petit bout d'émail qui dépassait", raconte Valentin , étudiant en première année d'archéologie. "Il fallait être assez minutieux dans la fouille", explique-t-il.

"C'était émouvant"

La jeune fille peut fêter sa découverte avec sa mère, qui avait, de son côté, participé aux fouilles de 1979 qui avaient permis de découvrir un morceau du crâne de l'homme de Tautavel. "C'était émouvant", reconnaît Camille

"A Tautavel, on a repoussé de plus de 100.000 ans la connaissance de l'anatomie des restes humains, explique Tony Chevalier, paléoanthropologue. Ces restes vont permettre de comprendre l'origine de l'espèce qu'on connaît à Tautavel."

Cette découverte est d'autant plus rare qu'en Europe, très peu de fossiles humains datant de cette époque ont été retrouvés. Le Centre européen de recherches préhistoriques de Tautavel (CERPT) espère trouver, dans le même carré de fouilles, d'autres restes humains de cette époque.

G.E et K. L. avec François Resbeut