BFMTV

Un sapin de Noël = un litre d'essence

-

- - -

Alors que les incendies domestiques meurtriers se multiplient, les pompiers mettent en garde contre l'inflammation instantanée des sapins de Noël. Quelles précautions prendre ?

Samedi à Marseille, un incendie dans un appartement a coûté la vie à 2 enfants de 2 ans. Le feu serait parti du téléviseur, avant de se propager au sapin puis à l'appartement de 20m². Mais les enquêteurs ont d'abord privilégié la piste de l'inflammation du sapin de Noël à cause d'un dysfonctionnement des guirlandes électriques. En effet, les accidents de ce type se répètent chaque année à cette période. Car il suffit d'une simple étincelle pour embraser un sapin.

« 40 secondes pour enflammer une pièce »

Pour mieux cerner le problème des incendies domestiques en présence d'un sapin, les professionnels du feu ont réalisé une simulation en laboratoire. 40 secondes suffisent pour enflammer une pièce entière : en moins de 5 secondes le sapin est entièrement en flammes ; une épaisse fumée envahit la pièce ; en 30 secondes, le mobilier et la moquette s'embrasent. Comme l'explique le lieutenant colonel Pascal Gouery, chef de la prévention au Service départemental d'incendie et de secours de l'Essonne, « on peut assimiler un sapin qui a séché, compte tenu des résines qu'il contient, à environ un litre d'essence. Son inflammation est donc instantanée. »

« Ne bricolez pas vos guirlandes »

En cette période de fêtes, Pascal Gouery donne quelques précautions à prendre pour éviter l'incendie domestique : « il est extrêmement important de ne pas bricoler les guirlandes électriques, parce que si vous les raccourcissez vous provoquez des risques d'échauffement. Et puis il faut aussi s'assurer qu'elles sont conformes aux normes en vigueur. »

La rédaction, avec Marie Coeurderoy