BFMTV

Troisième jour de grève de la faim pour le président de Vaincre l'autisme

Une femme de l'association Vaincre l'autisme, le 21 avril 2016, à Paris. (Photo d'illustration)

Une femme de l'association Vaincre l'autisme, le 21 avril 2016, à Paris. (Photo d'illustration) - ELLIOTT VERDIER / AFP

Engagé dans une grève de la faim depuis mercredi, le président de l’association Vaincre l’autisme refuse une nouvelle évaluation de l’Agence régionale de santé, susceptible de fermer un établissement pour autistes.

Le président de l'association Vaincre l'Autisme, M'Hammed Sajidi, poursuivait ce vendredi une grève de la faim destinée à défendre le développement en France de méthodes innovantes de prise en charge de l'autisme, telles que la structure Futuroschool, "menacée de fermeture".

Avec cette action, M'Hammed Sajidi souhaite "se faire entendre des pouvoirs publics". Futuroschool, ouverte à Paris par cette association de parents et qui bénéficie depuis 2009 de financements publics, est selon lui "menacée de fermeture" car l'Agence régionale de santé (ARS) d'Ile-de-France exige, avant de renouveler ses autorisations qui expirent le 19 août, une nouvelle évaluation.

Or, une évaluation externe effectuée en février-mars par un organisme "agréé" choisi par Vaincre l'autisme l'a qualifiée d'"établissement d'excellence", a expliqué M'Hammed Sajidi. L'association refuse donc d'accueillir une nouvelle équipe envoyée par l'ARS.

A.M avec AFP